Horlogerie: Festina travaille sur une montre connectée
Actualisé

HorlogerieFestina travaille sur une montre connectée

Le groupe hispano-suisse considère la montre connectée comme une vraie chance pour le swiss made. Il devrait présenter ses premiers modèles à l'occasion du Baselworld 2015.

Festina mise sur une approche «très horlogère» de la montre connectée, explique Gérald Roden, président exécutif de Festina Suisse, dans une interview parue lundi dans «L'Agefi». «Nous avons développé un mouvement quartz à aiguilles capables de communiquer avec des dispositifs externes en utilisant la technologie BLE (pour bluetooth low energy).»

«Nous en équiperons plusieurs modèles, dont certains probablement pour la marque Festina», précise Gérald Roden dans les colonnes du quotidien économique et financier. Ce dernier ajoute que le groupe a déjà collaboré à un produit présent sur le marché, sans le nommer, et à d'autres projets en cours.

Une vraie chance

Au-delà, le président de Festina Suisse se démarque des annonces alarmistes, émises par certains, quant au développement de la montre connectée par des non-spécialistes de l'horlogerie (Samsung et Apple pour ne citer qu'eux). Il décrit ce produit comme une vraie chance pour le swiss made, et pour la croissance de Festina en particulier.

Festina considère que l'industrie de la montre connectée va se diviser à terme. «D'un côté, les groupes d'électronique grand public qui proposeront des produits grande consommation du type 'téléphone de poignet', de l'autre un marché plus horloger au design plus traditionnel.»

170'000 montres swiss made

Festina, détenu par Miguel Rodriguez, produit quelque 4 millions de montres par an au niveau du groupe, dont près de 170'000 pièces swiss made. Les effectifs atteignent 3000 collaborateurs au total, dont près de 400 en Suisse, avec des sites dans la Vallée de Joux (VD), aux Reussilles (BE), à Saignelégier (JU), à Soleure et à Bienne, lieu du siège helvétique.

Le groupe gère quatre marques en direct (Perrelet, Leroy, Candino et Jaguar). Les autres marques, dont Festina, sont gérées depuis le siège en Espagne. La partie industrielle, soit la filiale Soprod, constitue avec la société chaux-de-fonnière Sellita les seules sources d'approvisionnement pour l'industrie horlogère en mouvements mécaniques de volume en dehors d'ETA (Swatch Group). (ats)

Ton opinion