Actualisé 12.10.2016 à 07:42

Hockey – KHL

Festival d'autogoals: l'Avtomobilist en roue libre

Ce n'était pas la journée de la formation de KHL de Iekaterinbourg, dans l'Oural. Dimanche, face au Metallurg Magnitogorsk, elle s'est sabordée avec panache.

de
duf

Quand rien ne va… La dernière apparition de l'Avtomobilist Iekaterinbourg en championnat, dimanche, s'est soldée par un fiasco total. Dans une Arena Metallurg garnie de 7256 spectateurs, la formation dirigée par Andrei Razin a connu une véritable sortie… de route (6-0) lors du derby de l'Oural. Là où le bât blesse particulièrement, c'est que plusieurs buts ont été l'œuvre involontaire des visiteurs eux-mêmes. Et le fait que seuls deux d'entre eux ont finalement compté n'est une consolation pour personne.

Tout a commencé à la 11e minute, lorsque la déviation accidentelle du puck sur le patin d'Alexander Romanov, à la suite d'une passe transversale de Chris Lee en power-play, a terminé sa course au fond des filets de l'Avtomobilist, permettant au Metallurg d'ouvrir le score. Un but qui a fait très mal à l'équipe de l'oblast de Sverdlovsk, qui ne s'est jamais remise de ce premier tête à queue. Les malheurs ne faisaient que commencer.

Même le gardien s'y est mis

Plus tard, au moment même où retentissait la sirène marquant la fin du deuxième tiers-temps, c'est le gardien Igor Ustinsky qui a trouvé le moyen de catapulter la rondelle dans sa propre cage en essayant de l'attraper au vol dans sa mitaine. De quoi avoir l'air bien maladroit sur un tir d'apparence anodine, ayant d'abord rebondi sur la jambière du cerbère, de la part de Chris Lee encore, en supériorité numérique. Heureusement pour Iekaterinbourg, les arbitres ont finalement annulé cette réussite, jugeant qu'elle avait été inscrite après l'arrêt de la période.

Mais ça n'a pas vraiment eu le don de freiner un Avtomobilist en roue libre. Dans l'ultime tiers, toujours sur un power-play de Magnitogorsk à la 52e, c'est une superbe reprise de volée de l'intérieur du pied réalisée par Konstantin Volkov qui a pris son gardien à contre-pied sur un centre d'Alexander Semin, qui ne porte pourtant pas les mêmes couleurs que lui. C'est d'ailleurs Semin lui-même qui a fini par sceller le score, quelques instants plus tard (55e), mais sans aide de l'adversaire, cette fois-ci. Après cette conduite en état d'ivresse, on ne sait pas si les joueurs de l'Avtomobilist on dû souffler dans le ballon ou s'ils ont été contraints de regagner à pied Iekaterinbourg, située à environ 450km de là.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!