Actualisé 26.06.2008 à 13:44

Festival de Cannes: 22 films pour une Palme d'or

A quelques heures de l'ouverture officielle du 61e Festival de Cannes, la Croisette est en pleine effervescence, malgré une météo incertaine, s'apprêtant à accueillir stars, photographes, badauds et cinéphiles.

Côté compétition, 22 films brigueront la Palme d'or pour succéder à «Quatre mois, trois semaines et deux jours» du Roumain Cristian Mungiu.

Dès mardi matin, quelques passionnées s'étaient déjà positionnées sur des fauteuils pliants devant le grand escalier du Palais des festivals, encore sans son tapis rouge, prêtes à patienter jusqu'au lendemain soir pour voir défiler les jurés et les premiers invités prestigieux. «Nous allons nous relayer avec quelques amies pendant toute la nuit pour avoir les meilleures places», confiait Monique Monnin, 63 ans, qui habite près de Bourg-en-Bresse (Ain), venue spécialement pour le festival.

Mercredi, c'est l'acteur français Edouard Baer qui sera le maître de cérémonie de la soirée d'inauguration, retransmise en direct et en clair à 19h15 sur Canal&, avant la projection du film d'ouverture, «Blindness» (en compétition), du cinéaste brésilien Fernando Meirelles (avec Julianne Moore, Mark Ruffalo et Danny Glover), et le grand dîner de gala.

«Blindness» sera l'un des prétendants à la Palme d'Or qui sera décernée au terme de la compétition, le dimanche 25 mai, par le jury présidé par l'acteur et réalisateur américain Sean Penn, et composé notamment de Sergio Castellito et Natalie Portman.

Parmi les autres candidats figurent trois films français: «Un conte de Noël» d'Arnaud Desplechin (avec Catherine Deneuve, Anne Consigny et Mathieu Amalric), «La frontière de l'aube» de Philippe Garrel (avec Laura Smet et Louis Garrel), et «Entre les murs» de Laurent Cantet (avec François Begaudeau). La France n'a pas remporté la Palme d'or depuis «Sous le soleil de Satan» de Maurice Pialat, en 1987.

«Le silence de Lorna» des Belges Jean-Pierre et Luc Dardenne (déjà deux fois «palmés», pour «L'enfant» en 2005 et «Rosetta en 1999), «Changeling» («L'échange») de l'Américain Clint Eastwood, «Che» de l'Américain Steven Soderbergh (Palme d'or en 1989 pour «Sexe, mensonges et vidéo»), «The Palermo Shooting» («L'échange») de Wim Wenders (Palme d'or en 1984 pour «Paris, Texas») ou encore «Adoration» d'Atom Egoyan seront de sérieux prétendants au palmarès.

Aux côtés de ces grands noms du Septième art, huit réalisateurs entrent pour la première fois en compétition, et huit premiers films figurent dans la sélection officielle.

Hors compétition, le grand événement du festival sera la projection, dimanche 18 mai en avant-première mondiale, du quatrième volet des aventures d'»Indy», «Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal» (19 ans après «La dernière croisade»), de Steven Spielberg, avec Harrison Ford, Cate Blanchett et Shia LaBeouf. Seront également présentés hors compétition «Vicky Cristina Barcelona» de Woody Allen (avec Scarlett Johansson et Penélope Cruz), et «Kung Fu Panda» de Mark Osborne et John Stevenson, le nouveau film d'animation des studios DreamWorks.

Deux célèbres sportifs seront aussi à l'honneur par le biais de de documentaires: «Maradona» d'Emir Kusturica (sur le footballeur argentin), présenté hors compétition, et «Tyson» de James Toback (sur le boxeur américain), présenté dans la sélection «Un certain regard».

Au terme de douze jours de projections, mais aussi de festivités en tous genres, la Palme d'or sera remise au vainqueur par Robert de Niro le 25 mai lors d'une cérémonie présentée, comme la cérémonie d'ouverture, par Edouard Baer. La saga cannoise se terminera par la projection en clôture, hors compétition, de «What Just Happened» de Barry Levinson, avec Robert de Niro, Bruce Willis, Robin Wright Penn, John Turturro et... Sean Penn.

Parallèlement, et pour la troisième année consécutive, en signe de soutien aux otages de Colombie et à Ingrid Betancourt, un portrait de l'otage franco-colombienne a été accroché sur la façade du Palais des festivals. On peut y lire son nom, ainsi que l'inscription: «Enlevée le 23 février 2002 en Colombie». (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!