Agenda: Festivals 2016, top départ!
Actualisé

AgendaFestivals 2016, top départ!

La Suisse compte une bonne trentaine de raouts annuels de cinéma. La saison 2016 démarre demain, avec le Black Movie, suivi par les Journées de Soleure.

par
Catherine Magnin
photo: Kein Anbieter

Le festival genevois ouvre la danse en Suisse romande avec un cocktail explosif dont ses programmatrices, Kate Reidy et Maria Watzlawick, ont le secret. Il suffit pour s'en rendre compte de lire l'intitulé de ses sections: «100% adrénaline», soit la projection simultanée d'un film dans plus de 40 salles européennes; «100% roumain», coup de projecteur sur les cinéastes de l'après-­Ceausescu; «100% Sion Sono», qui réunit trois classiques et trois productions récentes du cinéaste chéri des geeks.

«50% carte blanche, 50% carte noire», avec notamment des œuvres du Sénégalais Ousmane Sembene; «99% addictif», zoom sur quelques réalisateurs que le festival suit depuis des années, comme Apichatpong Weerasethakul.

«80% hallucinogène» décline l'apocalypse sur le mode visionnaire; «72% aphrodisiaque» parle... cul! «69% spiritueux» rappelle que notre siècle sera spirituel ou ne sera pas; «68 % amphétamine» est une sélection de films concoctée juste pour décoiffer. Et sous l'appellation «65 % énergisant» se cache le Petit Black Movie.

Au final, une moyenne de 85,3% de plaisir assuré, décliné en 117 films et 19 occasions de rencontrer leurs réalisateurs. Le pied!

17e Black Movie, Festival international de films indépendants

Genève, du 22 au 31 janvier 2016.

A Soleure, on construit des ponts vers l'avenir

Plus que jamais, souligne Seraina Rohrer, directrice des Journées de Soleure, la vocation de ce festival consacré au cinéma suisse est de préparer l'avenir en faisant tomber les frontières. La manifestation multiplie donc les passerelles, à plusieurs niveaux. Entre les professionnels de la branche, en faisant se rencontrer, par exemple, acteurs et responsables de casting. Entre public et artistes, puisque la plupart des projections sont suivies de discussions avec des invités. Entre régions linguistiques, un défi important dans un paysage cinématographique dominé par les productions alémaniques (les plus gros succès suisses en salles en 2015 sont «Une cloche pour Ursli» et «Heidi») et où les ­productions romandes ont déçu. Les 187 films au programme de la manifestation ne seront pas de trop pour y parvenir.

51es Journées de Soleure

Soleure, du 21 au 28 janvier 2016.

Ton opinion