Fête des Jeunesses: excès d'alcool sous contrôle
Actualisé

Fête des Jeunesses: excès d'alcool sous contrôle

Des milliers de jeunes sont venus fêter ce week-end à Bavois. Des «anges» sont là pour diminuer les risques.

«On ne boit pas, on s'hydrate», lance en se marrant Laurent, un verre de bière à la main. Comme des milliers d'autres, il se trouvait à la Fête cantonale des Jeunesses samedi soir. Comme des milliers d'autres, il est venu ici pour s'éclater. Et comme des milliers d'autres, il a consommé de l'alcool.

Le jeune homme de 19 ans estime que «c'est la fête de l'année. On est là pour s'amuser.» Son pote Damien intervient: «C'est vrai, on boit pas mal. On peut descendre une dizaine de bouteilles de Suze à 15. Mais nous sommes venus en bus et nous dormons ici. Et nous ne faisons pas que ça. Il y a des compétitions de foot, de tir.»

Denise Hofman regrette que «l'alcool soit le seul aspect mis en avant quand on parle des Jeunesses». La présidente de la Fédération vaudoise des jeunesses campagnardes note que «le sport constitue une part aussi importante que le côté festif.» Egalement cheffe des projets jeunesse à la Croix Bleue, elle estime que l'alcool doit rester un plaisir. La prévention insiste sur ce point.

A l'image de l'action des «Health's Angels» présents à Bavois. Membres de l'espace prévention du Nord vaudois, ils souhaitent que tout le monde respecte les règles pour faire la fête sans prendre de risques: être raisonnable, désigner un conducteur qui ne boira pas et qui ramènera tout le monde et ne pas boire plus d'une bière si on doit prendre le volant.

Sébastien Jost

Ton opinion