Feu bactérien dans le canton de Lucerne
Actualisé

Feu bactérien dans le canton de Lucerne

Plus de 23 000 arbres dans le canton de Lucerne sont touchés par le feu bactérien.

Environ 20 hectares de vergers ont déjà été éliminés. Seules cinq des 76 communes du canton n'ont signalé aucun cas.

Le feu bactérien n'a plus été aussi agressif depuis 25 ans, a indiqué lundi le conseiller d'Etat lucernois Max Pfister. Lucerne, la Thurgovie et St-Gall sont les plus touchés par l'épidémie. Obwald est le seul canton alémanique épargné. La Suisse romande est peu ou pas touchée.

Les dégâts causés par le feu bactérien dans le canton de Lucerne devraient s'élever à environ 8 millions de francs. Les producteurs sont entièrment dédommagés par le canton et la Confédération.

L'évolution de la maladie inquiète les directeurs cantonaux de l'agriculture. A fin juin, ils ont écrit à la Confédération pour lui demander d'examiner et d'adapter sa stratégie de lutte.

Streptomycine

Il s'agit en particulier d'étudier la possibilité d'utiliser un antibiotique, la streptomycine. Fruit-Union Suisse, l'association faîtière des producteurs de fruits, demande également à pouvoir recourir à cet antibiotique.

Pro Natura, par contre, s'oppose à l'utilisation d'antibiotiques. L'association de protection de l'environnement souhaiterait la création d'une cellule nationale de crise et instaurer une surveillance du territoire.

Tout comme les écologistes, diverses associations de médecins déconseillent de recourir à la streptomycine. Des résistances aux antibiotiques pourraient se développer et mettre ainsi en péril le traitement d'infections graves chez l'être humain. (ats)

Ton opinion