Actualisé 11.01.2015 à 11:25

AllemagneFeu dans un journal qui a publié des caricatures

La rédaction d'un journal allemand a été victime des flammes, dans la nuit de samedi à dimanche. L'incendie pourrait être lié à la publication de dessins de Mahomet.

1 / 293
05.01.2017 De courtes et sobres hommages, avec dépôts de gerbes et minutes de silence, ont eu lieu jeudi à Paris en mémoire des victimes des attentats de janvier 2015 contre l'hebdomadaire «Charlie Hebdo»...

05.01.2017 De courtes et sobres hommages, avec dépôts de gerbes et minutes de silence, ont eu lieu jeudi à Paris en mémoire des victimes des attentats de janvier 2015 contre l'hebdomadaire «Charlie Hebdo»...

AFP/Eric Feferberg
...et le magasin Hyper Cacher, qui avaient fait 17 morts.

...et le magasin Hyper Cacher, qui avaient fait 17 morts.

AFP/Eric Feferberg
27.08.2016 Le beau-frère de l'un des auteurs de l'attaque contre Charlie Hebdo a été mis en examen pour «association de malfaiteurs terroriste en vue de préparation d'actes de terrorisme».

27.08.2016 Le beau-frère de l'un des auteurs de l'attaque contre Charlie Hebdo a été mis en examen pour «association de malfaiteurs terroriste en vue de préparation d'actes de terrorisme».

Un quotidien allemand de Hambourg (nord) qui avait publié des caricatures de Mahomet provenant du magazine satirique français Charlie Hebdo a été dimanche matin la cible d'une attaque avec un engin incendiaire, a annoncé la police en précisant qu'il n'y avait pas eu de blessés.

«Des pierres puis un engin incendiaire ont été lancés à travers une fenêtre» du Hamburger Morgenpost vers 01H20 GMT, déclenchant un début d'incendie, a déclaré un porte-parole de la police à l'AFP. «Deux pièces ont été endommagées mais le feu a été éteint rapidement», a-t-il précisé.

Deux personnes ont été arrêtées, et une enquête a été ouverte, selon la même source qui n'a pas souhaité donner davantage de détails.

Le quotidien régional allemand avait publié à sa Une trois caricatures provenant de Charlie Hebdo après l'attaque du magazine français mercredi par deux tueurs jihadistes, qui a fait douze morts dont cinq des principaux dessinateurs du journal. «Autant de liberté doit être possible», avait titré le Hamburger Morgenpost.

Enquête en cours

Le porte-parole de la police a estimé qu'il était «trop tôt» pour affirmer avec certitude que l'attaque contre le journal était liée à la publication de ces caricatures, mais il a confirmé que c'était «une question clef» que l'enquête allait essayer de déterminer.

Citant une source non identifiée de l'agence américaine de renseignements NSA, le journal allemand Bild am Sonntag estime pour sa part dimanche que le massacre perpétré à Charlie Hebdo pourrait annoncer une vague d'attaques en Europe par des terroristes jihadistes.

La NSA a intercepté des communications dans lesquelles des dirigeants de l'organisation Etat Islamique ont annoncé de nouvelles attaques, précise le journal.

(afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!