Pays basque: Feu de montagne: près de 800 hectares de végétation détruits
Publié

Pays basqueFeu de montagne: près de 800 hectares de végétation détruits

Les incendies qui ont détruit 790 hectares de végétation au Pays basque depuis samedi sont désormais maîtrisés, sans faire de victime.

Aucun blessé n’a été recensé, mais environ 70 randonneurs avaient été évacués.

Aucun blessé n’a été recensé, mais environ 70 randonneurs avaient été évacués.

AFP

Quelque 70 pompiers restaient engagés dimanche au Pays basque français (région à l’extrême sud-ouest du pays et frontalière avec l’Espagne) sur des incendies de basse et moyenne montagne qui ont détruit 790 hectares de végétation depuis samedi, sans faire de victime, a-t-on appris auprès de la préfecture.

De la végétation d’altitude à flanc de montagne, principalement des broussailles, de la lande, de la forêt, ont été parcourues depuis samedi par une multitude de petits foyers, attisés par des vents violents jusqu’à 100km/h en relief - et qui ont mobilisé au plus fort du dispositif en soirée 170 pompiers.

De deux principaux foyers menaçants samedi, tout proches de la frontière espagnole, l’un était dimanche en mi-journée éteint et sous surveillance dans le secteur d’Urrugne-Biriatiou, l’autre dans le secteur d’Ascain-La Rhune était fixé et ne progressait plus, mais certaines zones en altitude restaient trop inaccessibles pour l’éteindre, a précisé la préfecture à l’AFP.

Aucun blessé n’a été recensé, mais environ 70 randonneurs avaient été évacués par précaution samedi, d’autres étant invités à rebrousser chemin par la gendarmerie qui bloquait les accès. Seules une grange et une bergerie, non occupées, ont été détruites par le feu, a-t-on précisé de même source

Les maires de plusieurs communes, Ascain, Urrugne, Biriatou, ont pris des arrêtés interdisant l’accès au massif. Le contexte météo s’avérait a priori plus favorable dimanche, avec des vents moins forts attendus – des rafales de 60-70 km/h - et des prévisions de pluie en fin de journée.

Une enquête de gendarmerie est en cours pour déterminer l’origine des incendies, l’un des deux foyers principaux étant probablement venu de Navarre, en Espagne voisine.

En raison de conditions météo «favorables à la propagation du feu», avec des températures douces et des vents violents, la préfecture des Pyrénées-Atlantiques avait pris samedi un arrêté d’interdiction d’incinération des végétaux jusqu’à lundi, afin de prévenir les écobuages non maîtrisés, qui sont fréquemment en ces zones de montagne à l’origine de feux.

Vendredi et samedi matin dans le Béarn en vallée d’Ossau (situé au nord-ouest des Pyrénées français) les pompiers ont aussi dû intervenir pour des feux de montagne apparemment liés à des écobuages mal maîtrisés.

(AFPE)

Ton opinion