Suisse: Feu vert au renvoi d'un Albanais criminel
Actualisé

SuisseFeu vert au renvoi d'un Albanais criminel

Condamné en 2003 par la justice vaudoise à deux ans et demi de prison pour blanchiment d'argent, un ressortissant albanais devra quitter la Suisse.

La Cour européenne décidé mardi que le renvoi d'un Albanais, condamné en 2003 par la justice vaudoise à deux ans et demi de prison pour blanchiment d'argent, était légitime. Elle a écarté toute violation du droit au respect de la vie privée.

Domicilié à Genève, un homme de 53 ans était arrivé en Suisse en 1991. D'origine albanaise eux aussi, sa femme et ses deux enfants, tous deux adultes, vivent aussi en Suisse.

Le quinquagénaire relevait qu'il n'a plus aucun lien avec son pays d'origine, puisque sa famille élargie a émigré aux Etats-Unis. Il ajoutait que son salaire constitue le revenu principal de sa famille en Suisse et permet de financer les études de ses enfants.

Selon son avocat, son renvoi ne serait pas nécessaire dans une société démocratique. Il porterait atteinte à l'article 8 de la Convention européenne des droits de l'homme.

Dans un arrêt diffusé mardi, la Cour européenne admet que le refus des autorités suisses de renouveler le permis de l'intéressé constitue bien une ingérence dans son droit au respect de la vie «privée».

Elle considère toutefois que la Suisse n'a pas dépassé la marge d'appréciation qui est la sienne en lui donnant l'ordre de quitter le pays, compte tenu de la gravité de la condamnation pour infraction en matière de stupéfiants prononcée en 2003 par la justice vaudoise, ainsi qu'au fait que le requérant a passé la majorité de sa vie en Albanie. (ats)

Ton opinion