Etats-Unis: Feu vert au tourisme de l'espace
Actualisé

Etats-UnisFeu vert au tourisme de l'espace

Virgin Galactic, compagnie fondée par Richard Branson, a signé un accord avec les autorités américaines. Les premiers vols devaient avoir lieu d'ici à la fin de l'année.

L'accord  doit permettre à Virgin Galactic de transporter des passagers dans l'espace lors de vols commerciaux.

L'accord doit permettre à Virgin Galactic de transporter des passagers dans l'espace lors de vols commerciaux.

L'accord passé avec l'Agence fédérale américaine de l'aviation (FAA) détaille comment de futurs vols dans l'espace, lancés depuis la base américaine de Virgin Galactic au Nouveau-Mexique, pourront cohabiter avec le trafic aérien habituel.

«Notre équipe travaille d'arrache-pied pour débuter des vols spatiaux abordables et réguliers depuis Spaceport America et cet accord nous rapproche un peu plus de cet objectif», a déclaré le PDG de la compagnie fondée par Richard Branson, George Whitesides.

Le groupe avait besoin de cet accord pour pouvoir à terme lancer des vols commerciaux dans l'espace, pour lesquels plus de 600 personnes ont déjà acheté leur billet, à 250'000 dollars (224'000 francs) l'unité.

Outre Richard Branson lui-même, des célébrités comme Leonardo DiCaprio ou les jumeaux Tyler et Cameron Winklevoss, qui avaient revendiqué la paternité de Facebook, ont déjà réservé un billet. Les premiers vols sont prévus d'ici à la fin de l'année.

L'accord annoncé jeudi par Virgin Galactic est intervenu quelques heures avant que le principal rival de Virgin dans les vols spatiaux, la société SpaceX fondée par le milliardaire américain Elon Musk, ne dévoile son nouvel appareil, baptisé Dragon V2. (afp)

Ton opinion