Coronavirus en Suisse: Feu vert de Swissmedic pour le vaccin Johnson & Johnson
Publié

Coronavirus en SuisseFeu vert de Swissmedic pour le vaccin Johnson & Johnson

Un troisième vaccin, qui ne nécessite qu’une injection, est autorisé en Suisse. Mais les autorités n’ont pas passé commande à cause de retards dans les livraisons.

par
Comm/JBA
Le vaccin produit par une filiale du groupe Johnson & Johnson pourra être commercialisé en Suisse.

Le vaccin produit par une filiale du groupe Johnson & Johnson pourra être commercialisé en Suisse.

AFP

C’est «après avoir soigneusement examiné toute la documentation fournie» que Swissmedic a autorisé la mise sur le marché du vaccin «Covid-19 Vaccine Janssen» pour une durée limitée. Dans un communiqué publié lundi, Swissmedic ajoute qu’un comité d’experts externes ayant une fonction consultative, a aussi soutenu cette décision. Le vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson ne nécessite qu’une seule injection. Il est le troisième à recevoir le feu vert de l’autorité suisse depuis le début de la pandémie.

Ce vaccin, produit par Janssen-Cilag, filiale du groupe Johnson & Johnson, est autorisé en Suisse pour les personnes de 18 ans et plus. Les données d’études soumises montrent qu’une efficacité comprise entre 64,2% (chez les 18 à 64 ans) et 82,4% (chez les 65 ans et plus) a été constatée 14 jours après la vaccination dans tous les groupes d’âge étudiés. Cette vaccination permet de prévenir (à près de 85%) les formes graves et critiques du Covid-19. De plus, il a été prouvé qu’il agit bien en présence des mutations dominantes au Brésil et en Afrique du Sud.

Les effets secondaires les plus fréquemment rapportés lors des études cliniques étaient des céphalées, une fatigue, des douleurs au point d’injection et des nausées. La plupart des réactions vaccinales sont apparues dans un délai d’un à deux jours après la vaccination et ont été de courte durée, soit un à deux jours.

Pas de commandes en Suisse

En autorisant le vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson, Swissmedic a donné une réponse positive à trois des quatre demandes d’autorisation qui lui ont été présentées jusqu’ici pour un vaccin contre le Covid-19. Il avait déjà autorisé les vaccins de Pfizer/BioNTech et de Moderna. La demande soumise par AstraZeneca est toujours en cours d’examen.

Cette autorisation ne signifie par pour autant que le vaccin de Johnson & Johnson va rapidement être utilisé en Suisse. Les autorités ont prévu de se passer de ce produit et de renoncer à des commandes à cause de délais de livraison jugés trop lents.

Ton opinion