Tunnel de l'Albula (GR): Feu vert pour la nouvelle construction
Actualisé

Tunnel de l'Albula (GR)Feu vert pour la nouvelle construction

La construction du nouveau tunnel de l'Albula (GR) peut désormais débuter. L'Office fédéral des transports a donné lundi son feu vert à ce projet.

Le tunnel d'origine date de 1903

Le tunnel d'origine date de 1903

Le tube doit remplacer l'actuel tunnel en mauvais état, ouvert en 1903. L'ouverture du tunnel est prévue pour fin 2020.

Les 25 recours déposés ont pratiquement tous pu être réglés à l'amiable et les travaux préparatifs peuvent à présent commencer, ont annoncé les Chemins de fer rhétiques (RhB) dans un communiqué. Les coûts totaux se montent à 345 millions de francs; 85% sont pris en charge par la Confédération et 15% par le canton des Grisons.

Ce montant comprend la construction du nouveau tunnel et la transformation de l'ancien en tunnel de sécurité. Cette deuxième phase est prévue après l'inauguration du nouveau tube et devrait se terminer fin 2021. Douze passages relieront les deux tunnels et assureront ainsi davantage de sécurité.

Début des travaux en 2015

Le creusement proprement dit du nouveau boyau débutera l'année prochaine. Le tracé du futur tunnel longe celui de l'actuel à une distance de 30 mètres. D'une longueur de 5,8 km, il relie Preda (GR) à Spinas (GR) sur la ligne Coire - St-Moritz, en Engadine.

Comme l'ancien tunnel de l'Albula est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, les RhB travailleront de concert avec les responsables de la protection du patrimoine cantonaux et de la Confédération.

Après plus de 111 ans de service du tunnel, sa rénovation est devenue nécessaire. Les travaux permettront également d'améliorer la sécurité. Le tunnel de l'Albula a été pendant près d'un siècle la seule liaison ferroviaire en Engadine jusqu'à l'ouverture en 1999 du tunnel de la Vereina. (ats)

Ton opinion