Actualisé 06.08.2009 à 15:33

ValaisFeu vert pour le tir de deux loups

Après la mort d'au moins 55 moutons en Valais, le feu vert au tir de deux loups a été donné.

Le conseiller d'Etat compétent a pris cette décision sur la base d'un rapport de la commission intercantonale à Berne, a annoncé jeudi la chancellerie valaisanne. La chasse au prédateur doit débuter vendredi (demain).

Le loup qui rôde actuellement dans le Val d'Illiez et son congénère du Val des Dix seront dans la visière des chasseurs. La commission compétente est arrivée mardi dernier à la conclusion que les critères pour autoriser le tir étaient désormais remplis. Soucieux de limiter les dégâts imputables à ces grands prédateurs, le chef du Département valaisan des transports, de l'équipement et de l'environnement Jacques Melly a ordonné le tir des deux loups.

Sur les alpages du Val d'Illiez, 39 moutons ont été dévorés en quatre mois, ce jusqu'à mardi dernier. Cela s'est produit alors que des mesures de protection de base des troupeaux avaient été prises, à savoir au moins un berger, un chien ou un enclos pour la nuit, a précisé à l'AP Peter Scheibler, chef du service valaisan de la chasse, de la pêche et de la faune. Dans la nuit du 1er au 2 août dernier, 16 moutons ont été égorgés dans le Val des Dix, près du barrage de la Grande Dixence, ceci, sur un territoire où toutes les mesures techniquement et financièrement réalisables avaient été prises, selon Peter Scheibler. Des moutons avaient déjà été tués par des loups l'an dernier dans cette région.

Lucerne aussi

Lundi, c'est le canton de Lucerne qui a donné son feu vert à l'abattage du loup signalé dans l'Entlebuch, où il a tué de nombreux moutons. Il sera toutefois tiré que s'il sévit à nouveau. Il s'agit de celui qui avait commis des dégâts l'an dernier dans le Val de Bagnes (VS).

Le canton de Vaud a également son loup. Sa présence est attestée dans la région du Grand Muveran où il a attaqué un troupeau de chèvres et fait deux victimes. Il est de retour en terres vaudoises depuis dimanche, a indiqué mercredi le centre de conservation de la faune.

WWF choqué

Les deux autorisations ont une validité de 60 jours. La chasse doit commencer vendredi (demain), dès que les décisions auront été publiées dans la Feuille officielle. Les garde-chasse des deux régions concernées et leurs adjoints sont compétents. Il n'y a aucune garantie de tirer les bons loups.

Pour Peter Scheibler, on ne peut pas dire combien de loups séjournent en Valais. Dans le Chablais, il est vraisemblable que les attaques de troupeaux ont été le fait de plus d'un animal. Deux loups avaient été abattus en 2006, l'un dans la vallée de Conches, l'autre dans le Chablais.

Le WWF Suisse s'est dit choqué. En l'espace d'une semaine, trois autorisations de tir ont été ordonnées contre des loups, alors que la Suisse compte officiellement sept spécimens, a communiqué l'organisation écologiste. «Notre pays est donc champion d'Europe en matière d'abattage du loup». Le WWF va examiner les différents cas et décidera d'un éventuel recours.

(ats/ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!