Actualisé 09.02.2019 à 14:53

Ski alpinFeuz: «Pas digne d'une descente des Mondiaux»

Kjetil Jansrud s'est adjugé l'or sur la descente d'Are devant son compatriote Aksel Lund Svindal, dont c'était la dernière course. Beat Feuz termine au pied du podium.

de
Sport-Center

La descente messieurs des championnats du monde d'Are a accouché d'un doublé norvégien. Kjetil Jansrud s'est en effet imposé avec 0''02 d'avance sur Aksel Lund Svindal, qui disputait la dernière course de sa carrière. On trouve sur la troisième place du podium l'Autrichien Vincent Kriechmayr (+0''33), qui a soufflé la médaille de bronze au Bernois Beat Feuz, finalement quatrième (+0''44).

Reportée d'un quart d'heure, d'une demi-heure, puis enfin d'une heure, cette descente raccourcie – on partait du départ de réserve – s'est disputée sous des chutes de neige ininterrompues, qui ont fait perdre leur trace à plus d'un coureur. Dans ces conditions difficiles, Svindal a failli quitter le Cirque blanc sur un ultime coup d'éclat. Il s'en est finalement fallu de deux petits centièmes de seconde «Mais c'était magnifique de franchir la ligne à cette place, avec la clameur de tous ces supporters norvégiens dans le stade», a-t-il dit, visiblement satisfait.

Quant à Beat Feuz, il faisait contre mauvaise fortune bon coeur: «C'était la course la plus importante de la saison, celle pour laquelle nous nous étions tous préparés, a-t-il dit au micro de la RTS. J'ai essayé de donner mon maximum, mais voilà, je termine quatrième. C'est assurément la place dont personne ne veut, mais je ne peux rien y changer.» Au micro de nos confrères de «20 Minuten», le Bernois a néanmoins fait par de sa frustration, en affirmant que «cette course n'était pas digne d'une descente des Mondiaux». Il fustigeait ainsi la décision des organisateurs de faire partir les coureurs malgré les conditions météo.

Les autres Suisses n'ont pas réussi à tirer leur épingle du jeu. Mauro Caviezel a terminé à la neuvième place (+0''83), Niels Hintermann à la 21 (+1''47), Carlo Janka à la 35e (+2''40) et Gilles Roulin à la 36e (+2''41).

Enfin, Hannes Reichelt avait tenté un coup de poker à la limite de la régularité: tablant sur une amélioration des conditions atmosphériques, il ne s'est volontairement pas présenté à la cérémonie de remise des dossards la veille, de manière à être pénalisé et à s'élancer en 46e position. Meilleur temps intermédiaire sur le haut, l'Autrichien a cependant commis une faute qui l'a envoyé se promener dans la haute neige. Il a finalement terminé au 29e rang, à 1''89 du vainqueur.

(Sport-Center/20 minutes)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!