Publié

Fiat 500e «La Prima» – la dolce vita électrique

La Fiat 500 annonce une nouvelle ère. La troisième génération n’est dorénavant disponible plus qu’en version électrique.

par
Dieter Liechti
8.9.2020

«La réincarnation existe-t-elle?» C’est la question que posait Leonardo di Caprio dans le spot publicitaire pour la nouvelle Fiat 500e, dont la star hollywoodienne est l’ambassadrice. Et on peut effectivement parler de «nouveauté», car les Italiens revendiquent la mobilité électrique et ne proposeront désormais leur icône plus qu’en version électrique.

Une silhouette familière
La version électrique est bel et bien une Fiat 500: les Italiens ont pris soin de rester fidèles au modèle d’origine.

Une silhouette familière
La version électrique est bel et bien une Fiat 500: les Italiens ont pris soin de rester fidèles au modèle d’origine.

Tout juste 3,63 mètres
La Fiat 500e fait 3,63 mètres de long, 1,68 mètre de haut et 1,53 mètre de large.

Tout juste 3,63 mètres
La Fiat 500e fait 3,63 mètres de long, 1,68 mètre de haut et 1,53 mètre de large.

Une recharge rapide
En théorie, la batterie de 42 kWh permet de parcourir jusqu’à 400 kilomètres. Sur une borne de recharge rapide, il est possible de faire le plein d’énergie en cinq minutes pour 50 kilomètres.

Une recharge rapide
En théorie, la batterie de 42 kWh permet de parcourir jusqu’à 400 kilomètres. Sur une borne de recharge rapide, il est possible de faire le plein d’énergie en cinq minutes pour 50 kilomètres.

«Pour nous, ce n’est pas la troisième génération du modèle, mais la troisième réincarnation», affirme le directeur de Fiat, Olivier François, en abordant l’histoire de la Cinquecento, qui a révolutionné la mobilité individuelle dans certains pays et a refait surface en 2007 dans une interprétation moderne. «Nous misons désormais tout sur la nouvelle 500e et ne ferons plus marche arrière. C’est une prise de risque pour un modèle à l’histoire légendaire, mais pour nous, c’est la seule voie raisonnable à prendre.»

Et c’est mission accomplie, si on se réfère aux cinq points de contrôle résultant des premiers essais réalisés à bord de la Fiat 550e «La Prima»:

Design: une évolution aboutie, agrémentée de nombreux éléments de design de son ancêtre de 1957. Ceux qui ont aimé la Topolino n’auront aucun mal à adopter la dernière-née de la famille.

Intérieur: la sobriété remplace l’opulence. La générosité est de mise, avec un écran tactile et des matériaux étonnamment haut de gamme.

Concept: bien que la Fiat 500e soit prioritairement conçue pour une circulation en ville, elle est en théorie capable de parcourir plus de 400 kilomètres. Cela défie toute concurrence. Et même les 320 kilomètres, plus réalistes, sont exemplaires.

Facteur plaisir: du plaisir à l’état pur, grâce à une puissance de 118 ch (87 kW), surtout en ville et sur les routes de campagne. Un amour de voiture.

Prix: les 36’990 francs pour la première-née (coupé) sont parfaitement justifiés.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!