Reprise d'Opel: Fiat refuse de donner plus

Actualisé

Reprise d'OpelFiat refuse de donner plus

Le groupe italien Fiat a indiqué vendredi qu'il ne participerait pas aux réunions organisées par le gouvernement allemand sur Opel.

Il indique aussi qu'il n'apporterait pas «plus» pour prendre le contrôle du constructeur.

«Fiat a décidé de ne pas participer aux réunions que le gouvernement allemand veut organiser à Berlin aujourd'hui et qui ont pour unique sujet le soutien financier d'urgence pour Opel», écrit le groupe dans un communiqué.

«Nous avons déjà offert d'apporter nos activités automobiles» en échange de la reprise d'Opel, «il ne peut pas nous être demandé plus», a insisté le patron du groupe Sergio Marchionne, cité dans le communiqué.

«Fiat réaffirme son intérêt à rechercher un accord avec General Motors en vue de la possible fusion de ses activités automobiles avec celles d'Opel» mais «les questions qui sont apparues dans les dernières phases des négociations entre mardi et mercredi nous ont surpris négativement car nous n'étions pas informés de certaines données financières clés», poursuit M. Marchionne.

(ats)

Ton opinion