Actualisé 19.10.2009 à 21:02

Fiat

Fiat remet les pendules à l'heure avec sa Punto Evo

Sans aller jusqu'à faire «peau neuve», la deux volumes se présentera sous une physionomie assez différente dès le mois prochain.

de
Jacques Chassot

Avec une inédite moustache chromée pour bien valoriser le logo Fiat en son centre, ainsi qu'une calandre agrandie, la nouvelle Punto, qui apparaîtra en Suisse dès novembre prochain, marque sa différence d'avec la Grande Punto.

A l'avant, d'autres détails s'ajoutent à la calandre. A commencer par le grand bandeau sombre qui coupe transversalement la bouche d'air en deux, pour faire office de pare-chocs. Il y a aussi les optiques, avec incorporation de feux diurnes, comme sur les «belles allemandes». Sur les meilleures versions, ces optiques sont enrichies d'exclusifs petits phares antibrouillard de conception nouvelle pour optimiser leur fonction.

L'arrière de la voiture n'est pas en reste: un bouclier projette une variation du thème stylistique inauguré sur la calandre, avec des feux rouges retravaillés afin d'introduire également un éclairage de jour. De profil, la nouvelle venue se distingue par ses moulures latérales, plus décoratives que protectrices. Moyennant quoi la longueur de cette italienne passe de 4,03 m de long à 4,06 m.

Quatre ans pile après le lancement du modèle, Fiat a également révisé l'essentiel de sa voiture – de l'aménagement intérieur aux dispositions techniques –, dont l'importance justifie sa nouvelle appellation. La Grande Punto est devenue Punto Evo. Pour «evoluzione» bien sûr!

Des mécaniques innovantes

Les turbodiesel de la Punto Evo, 1,3 l et 1,6 l, sont des «common rail» Multijet de seconde génération, qui injectent à de très fortes pressions. Le petit 1.3 Multijet reçoit en outre de nouveaux injecteurs à servovalve hydraulique, qui améliorent son «velouté» de fonctionnement tout en réduisant consommation et C02 (d’environ 2%).

En essence, la Punto Evo étrenne la technologie MultiAir avec un 1.4i délivrant 105 ch et 135 ch en exécution turbo. Comparativement aux groupes conventionnels, les MultiAir offrent bien plus de puissance et de couple, accompagnés d’une sensible réduction de la consommation et du CO2, d’autant qu’ils sont intelligemment associés à un système Start&Stop. La plupart de ces motorisations sont déjà aux normes antipollution Euro V.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!