Actualisé 15.09.2007 à 15:42

Fièvre aphteuse: abattage dans une troisième ferme

Londres - Des animaux d'une troisième ferme du Surrey, dans le sud-est de l'Angleterre, vont être abattus à titre de précaution, a annoncé samedi le ministère britannique de l'Environnement.

Cette exploitation est située près de la zone où l'épidémie a été découverte.

Des porcs vont être abattus en raison de suspicions de contamination, a précisé le ministère de l'Environnement, de l'Alimentation et des Affaires rurales (Defra). Des analyses sont en cours afin de déterminer s'il s'agit de fièvre aphteuse, a précisé Defra, sans être en mesure de dire quand les résultats de ces tests seront disponibles.

Le centre d'élevage est situé à proximité des deux fermes où des cas de fièvre aphteuse ont été annoncés mercredi et vendredi près d'Egham, au sud-ouest de Londres. Egham se trouve à 21 kilomètres du village de Normandy où un cas de fièvre aphteuse a été détecté le 3 août.

Cette annonce intervient peu après la décision des autorités d'assouplir des restrictions concernant le transport du bétail en Angleterre. A partir de samedi minuit, les éleveurs anglais seront de nouveau autorisés à transporter leurs bêtes directement vers les abattoirs agréés de leur région.

Cette mesure ne concerne toutefois pas la zone de surveillance autour des deux exploitations du Surrey contaminés par la fièvre aphteuse.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!