Actualisé 15.12.2015 à 08:06

Fédération du Costa RicaFIFAgate : Eduardo Li va être extradé

L'ex-président de la fédération de football du Costa Rica a finalement accepté de se présenter devant la justice américaine.

1 / 150
Jack Warner, l'ex vice-président de la FIFA estime ne pas devoir 'un sou' à l'organisation et que c'est au contraire elle qui a des dettes envers lui. Il est soupçonné notamment d'avoir touché des pots de vin de la part de l'Afrique du Sud qui aurait ainsi voulu décrocher l'organisation du Mondial-201. (Image d'archive)

Jack Warner, l'ex vice-président de la FIFA estime ne pas devoir 'un sou' à l'organisation et que c'est au contraire elle qui a des dettes envers lui. Il est soupçonné notamment d'avoir touché des pots de vin de la part de l'Afrique du Sud qui aurait ainsi voulu décrocher l'organisation du Mondial-201. (Image d'archive)

AFP
La perquisition à la Fédération française de football (FFF) visait des «documents relatifs aux modalités de collaboration de Platini avec la FIFA entre 1998 et 2002» . (9 mars 2016)

La perquisition à la Fédération française de football (FFF) visait des «documents relatifs aux modalités de collaboration de Platini avec la FIFA entre 1998 et 2002» . (9 mars 2016)

AFP
La perquisition à la Fédération française de football (FFF) visait des «documents relatifs aux modalités de collaboration de Platini avec la FIFA entre 1998 et 2002» . (9 mars 2016)

La perquisition à la Fédération française de football (FFF) visait des «documents relatifs aux modalités de collaboration de Platini avec la FIFA entre 1998 et 2002» . (9 mars 2016)

AFP

L'ancien président de la Fédération du Costa Rica de football, Eduardo Li, arrêté en mai à Zurich en même temps que six autres cadres de la FIFA, ne s'oppose plus à son extradition vers les Etats-Unis.Il entend faire face à la justice américaine, a annoncé lundi son avocat à Reuters.

Le responsable costaricien est accusé par la justice américaine d'avoir accepté des pots-de-vin de la part d'une société américaine pour l'attribution de droits de marketing à l'occasion des qualifications pour la coupe du monde de 2018.

Changement

L«Office fédéral de la justice (OFJ) avait autorisé son extradition vers les Etats-Unis pour la fin septembre. Eduardo Li avait fait appel de la décision de l'office.

Des sept personnes interpellées le 27 mai à Zurich, deux ont déjà été transférées aux Etats-Unis. Elles n'avaient pas contesté leur extradition. Les cinq autres s'y sont opposées. Le Tribunal pénal fédéral ne s'est pas encore prononcé sur les recours.

D'autres extraditions en suspens

Il y a deux semaines, la police a procédé à deux nouvelles arrestations à Zurich à la demande des Etats-Unis. Deux vice-présidents de la Fédération internationale de football, également soupçonnés d'avoir accepté des dessous-de-table, ont été entendus par la police. Ils contestent leur extradition.

Au total, la justice américaine a inculpé 41 personnes et organisations. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!