Genève: Filles malmenées à cause de leurs résultats scolaires
Actualisé

GenèveFilles malmenées à cause de leurs résultats scolaires

Un père de famille a été condamné jeudi à 11 mois de prison ferme pour avoir multiplié les brutalités contre ses enfants et son ex-femme.

Voies de fait, lésions corporelles simples, contrainte, injures. La liste des actes de brutalité reprochés à un père de famille genevois était longue. Pendant six ans, cet homme d'origine sud-américaine s'est comporté comme un tyran face à son ex-femme et ses deux filles, a rappelé le Ministère public pendant son procès pour violences domestiques qui s'est tenu cette semaine. Pendant les débats, l'accusé a expliqué s'être comporté ainsi pour que ses enfants travaillent bien à l'école, rapporte la «Tribune de Genève». La juge l'a finalement condamné jeudi à 20 mois de prison, dont 11 ferme, précise le quotidien.

L'homme a déjà passé 10 mois en détention préventive. Il sera donc libéré très prochainement. «Lorsque vous sortirez de prison, ne contactez pas votre famille! A ordonné la juge. Si vous violez ces règles de conduite, vous retournerez en prison pour neuf mois! Et si vous recommencez à vous montrer violent, ça se passera très mal.» L'homme a juré avoir retenu la leçon. Il devra en outre suivre une thérapie de gestion de la violence.

(20 minutes)

Ton opinion