Frontière Etats-Unis-Mexique: Fillettes jetées du haut d’un mur: l’Equateur condamne un «abandon»
Publié

Frontière Etats-Unis-MexiqueFillettes jetées du haut d’un mur: l’Equateur condamne un «abandon»

Deux petites Equatoriennes de 3 et 5 ans ont été jetées en pleine nuit du haut d’un mur de 4 mètres de haut pour franchir la frontière américaine. Les images ont fait beaucoup réagir.

Le gouvernement équatorien a condamné «l’abandon» de deux fillettes originaires d’Equateur, âgées de trois et cinq ans, qui ont été jetées mardi en pleine nuit du haut d’un mur de 4 mètres de hauteur à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis.

«Le Ministère des affaires étrangères condamne et rejette cette action inhumaine et irrationnelle de ceux qui commettent des crimes en trafiquant illégalement des migrants», a-t-il déclaré dans un communiqué, qualifiant cet acte d'«abandon exécrable de deux fillettes équatoriennes».

Les deux enfants «se trouvent actuellement hors de danger et reçoivent les soins nécessaires», a-t-il ajouté. Les fillettes ont été secourues par le service américain des Douanes et de la Protection des frontières (CBP). Un opérateur de caméras de surveillance a alerté des agents d’un poste de contrôle, qui se sont alors rendus dans cette zone reculée de l’Etat du Nouveau-Mexique.

«Mardi soir, un agent de Santa Teresa chargé de l’utilisation de caméras a vu un passeur lâcher deux jeunes enfants du haut d’un mur frontalier d’une hauteur de 14 pieds (environ 4 mètres, ndlr)», a indiqué mercredi le CBP dans un communiqué.

Sidération

Les fillettes ont été accueillies dans une station du CBP à Santa Teresa, au Nouveau-Mexique, afin d’y subir des examens médicaux puis ont été transportées dans un hôpital local par précaution.

«Je suis sidérée par la manière inhumaine dont ces passeurs ont jeté la nuit dernière du haut d’un mur de 14 pieds (plus de 4 mètres de haut) d’innocentes enfants», a déclaré mercredi dans un communiqué la cheffe de patrouille Gloria I. Chavez. Mme Chavez a précisé que les gardes-frontières américains travaillaient avec les autorités mexicaines afin d’identifier les coupables.

«Sans la vigilance de nos agents avec l’aide de technologies mobiles, ces deux toutes jeunes soeurs auraient été soumises pendant des heures aux rigueurs du désert», a-t-elle ajouté.

Les Etats-Unis font face à une forte augmentation des arrivées à la frontière: plus de 100’000 migrants en situation irrégulière ont été arrêtés en février à la frontière sud, dont près de 20’000 personnes en famille et 10’000 mineurs isolés.

(20 minutes/AFP)

Ton opinion