France: Fillon candidat à la présidence de l'UMP
Actualisé

FranceFillon candidat à la présidence de l'UMP

L'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy a officialisé samedi sur Twitter sa candidature pour le poste de président de l'UMP. Le verdict tombera en novembre.

Le duel entre François Fillon (gauche) et Jean-Marie Copé (à droite en compagnie de Carla Bruni lors d'un meeting de N.Sarkozy en février 2012) s'annonce fratricide

Le duel entre François Fillon (gauche) et Jean-Marie Copé (à droite en compagnie de Carla Bruni lors d'un meeting de N.Sarkozy en février 2012) s'annonce fratricide

François Fillon a confirmé samedi qu'il serait candidat à la présidence de l'UMP. Une candidature qu'il a choisi d'officialiser sur son compte Twitter et dans un entretien au «Journal du dimanche».

«Mon devoir est de rassembler toutes les familles de la droite et du centre. Je suis candidat à la présidence de l'UMP», écrit François Fillon sur Twitter, rompant ainsi son silence.

Plusieurs soutiens

L'ancien Premier ministre a reçu ces derniers jours le soutien de plusieurs figures de l'UMP, parmi lesquelles Laurent Wauquiez, chef de file de la «Droite sociale». Ses partisans, qui ont entamé depuis plusieurs jours un travail de sape contre son rival Jean-François Copé, le poussaient à se déclarer rapidement pour renforcer la dynamique en sa faveur.

Outre le duel entre l'ancien Premier ministre et l'actuel secrétaire général de l'UMP, un troisième homme pourrait s'inviter dans la course à la présidence de l'UMP. L'ancien ministre des Affaires étrangères Alain Juppé s'est en effet posé vendredi en pacificateur de ce duel, alimentant la rumeur de sa possible candidature.

Verdict fin novembre

Les adhérents de l'UMP à jour de cotisation sont appelés à voter lors d'un scrutin majoritaire à deux tours pour leur candidat. Le vainqueur de l'élection sera proclamé lors du congrès prévu fin novembre.

Selon un récent sondage CSA pour «Les Echos», François Fillon est en tête du baromètre des personnalités politiques, avec 58% de bonnes opinions, loin devant Jean-François Copé, avec 36%.

Ce leadership est plus écrasant encore chez les seuls sympathisants de droite, où il séduit à 84%, contre 68% pour Jean- François Copé. (ats)

Ton opinion