Actualisé 06.07.2010 à 13:07

Affaire WoerthFillon dénonce une «chasse à l'homme»

François Fillon, Premier ministre français s'est exprimé mardi après de nouvelles accusations contre le ministre du Travail Eric Woerth, sur un financement illicite présumé au profit de Nicolas Sarkozy.

Le Premier ministre français a dénoncé une «entreprise systématique de déstabilisation», après de nouvelles accusations sur un financement illicite présumé en 2007 au profit de l'actuel président français. François Fillon s'est exprimé lors d'une conférence de presse au Parlement européen, à l'issue d'un entretien avec le président de la Commission européenne José Manuel Barroso.

Le président français Nicolas Sarkozy affronte la crise politique la plus grave depuis le début de son mandat en 2007 avec le scandale Woerth-Bettencourt et sa dernière révélation, selon laquelle il aurait bénéficié d'un versement en liquide illégal de 150 000 euros pour sa campagne.

Le site internet Mediapart a publié une interview de l'ex-comptable de l'héritière du géant des cosmétiques L'Oréal, Liliane Bettencourt, femme la plus riche de France.

L'ex-comptable affirme qu'Eric Woerth, aujourd'hui ministre du Travail, a reçu en tant que trésorier de l'UMP la somme de 150 000 euros en liquide pour financer la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy au printemps 2007. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!