19.03.2020 à 05:33

Hockey sur glace

Film en vue pour le chauffeur de «Zamboni»

L'incroyable aventure de David Ayres, 42 ans, gardien de substitution en NHL, devrait bientôt être portée à l'écran.

de
Sport-Center

A 42 ans, David Ayres vit un véritable conte de fée éveillé depuis le 22 février dernier et son apparition surprise dans la cage des Carolina Hurricanes. Ce soir-là, à Toronto, celui qui conduit habituellement la «Zamboni» (la machine à refaire la glace) avait dû pallier les blessures successives des deux portiers.

Le règlement de la NHL prévoit pour chaque match un gardien suppléant, généralement installé dans une pièce de la patinoire afin d'entrer en scène au cas où. Or c'est précisément ce qui s'est produit pour les Hurricanes au Scotiabank Arena. Tour à tour, James Reimer et Petr Mrazek, ses deux gardiens, ont été contraints de jeter l'éponge et David Ayres a reçu le fameux appel.

«J'ai compris que cela allait être mon tour»

«J'étais assis dans une salle de réunion lorsque j'ai reçu des textos qui me demandaient de me préparer, avait-il expliqué. Lorsque j'ai vu les images à la télévision, j'ai compris que cela allait être mon tour.»

Greffé d'un rein en 2004, Ayres avait effectué son entrée avec un masque des Toronto Marlies, le club d'American Hockey League dont il est le chauffeur de la surfaceuse et dont il avait été le portier No 2 dans le passé. A cet instant, Carolina menait 1-3 et il restait près d'une demi-heure à jouer.

Peu de temps après, les Hurricanes avaient pu inscrire le 1-4. Mais, dans la foulée, fébrile, Ayres devait capituler deux fois sur des tirs de Tavares et de Engvall. «J'étais un peu hésitant en deuxième période. Mais, durant la pause, j'ai dit aux gars que je serais prêt pour le troisième tiers.» Il a ajouté: «Je suis devenu plus calme quand Erik Haula m'a dit de prendre du plaisir et que, même si je prenais dix buts, cela ne serait pas grave.»

Comme il l'avait annoncé, le remplaçant du remplaçant allait parfaitement tenir son rang, permettant à son équipe de s'imposer 6-3 face aux Maple Leafs de Toronto.

Moins d'un mois plus tard, David Ayres n'est toujours pas redescendu de son nuage. Récemment invité vedette d'un talk-show animé par Julie Snyder sur «noovo.ca», une plateforme de distribution numérique, le gardien a expliqué qu'il croulait sous les propositions, notamment pour réaliser un film retraçant son existence.

Dans le rôle principal, le conducteur de «Zamboni» n'aura pas besoin d'une doublure. De conducteur de surfaceuse inconnu à héros sous les projecteurs

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!