Hotels en Corée du Sud: Filmés à leur insu, leur vie est diffusée en streaming
Publié

Hotels en Corée du SudFilmés à leur insu, leur vie est diffusée en streaming

La police sud-coréenne a débusqué des caméras espionnes dans 30 établissements du pays. Les images étaient retransmises en direct à des abonnés.

par
arg

Deux hommes ont été arrêtés pour une affaire de voyeurisme à l'échelle industrielle. Au moins 1600 clients d'hôtels auraient été filmés par des caméras cachées, ces derniers mois en Corée du Sud. Selon la police, les dispositifs étaient cachés dans les télévisions, les prises de courant ou encore les supports pour sèche-cheveux de 42 chambres réparties dans 30 hôtels et dix villes à travers le pays. Le personnel des établissements n'a pas été mis en cause à ce stade.

Les suspects ne se contentaient pas de regarder les clients dans leur chambre et leur salle de bain. Ils avaient mis sur pied une plateforme de streaming qui comptait quelque 4000 abonnés. Près de 100 d'entre eux avaient payé l'équivalent d'une quarantaine de francs par mois pour un compte premium qui leur donnait notamment la possibilité de se repasser des séquences.

Depuis novembre 2018, ce petit business aurait rapporté environ 6000 fr. à ses instigateurs, selon les enquêteurs. «Il y a eu des cas similaires dans le passé, mais c'est la première fois que ces vidéos étaient transmises en direct sur internet», a commenté la police.

Fléau social

Les caméras espionnes sont un véritable fléau social en Corée du Sud, pays leader en matière de nouvelles technologies, rappelle CNN. En 2017, 6400 cas ont été dénoncés à la police. L'an dernier, des milliers de femmes ont manifesté sous le slogan «Ma vie n'est pas ton porno», réclamant des mesures de protection. La ville de Séoul a réagi en mettant sur pied une brigade d'inspection des lieux publics, comme les toilettes publiques ou les piscines.

Ton opinion