Actualisé 30.06.2020 à 09:12

Coronavirus en Suisse

Fin de l'engagement de l'armée et de la protection civile

En tout, environ 30’000 personnes ont été mobilisées pour faire face à la pandémie au plus fort de la crise.

Les 6000 militaires engagés ont accompli quelque 320'000 jours de service en faveur du système de santé.

Les 6000 militaires engagés ont accompli quelque 320'000 jours de service en faveur du système de santé.

KEYSTONE

L'engagement de l'armée et de la protection civile dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19 a pris fin mardi. Quelque 30'000 personnes ont participé à l'opération, totalisant plus de 600'000 jours de service.

Les 6000 militaires participant à la mission Corona 20 ont accompli 320'000 jours de service en faveur du système de santé, de l’Administration fédérale des douanes (AFD) et des polices cantonales. L’armée a rempli, sur demande des cantons, plus de 300 missions, indique le Département fédéral de la défense.

Les derniers militaires, au nombre de 50, étaient encore engagés auprès de l'AFD. Les engagements subsidiaires dans le domaine sanitaire ont pris fin le 29 mai. Depuis, un millier de militaires appuyaient encore les gardes-frontières et les corps de police, notamment les polices cantonales genevoise et vaudoise. Ils ont été libérés à la mi-juin.

Le Conseil fédéral a ordonné l'appui de l'armée suisse le 16 mars, au plus fort de la crise. La mobilisation devait concerner au maximum 8000 militaires.

Protection civile engagée

Mobilisés dans tous les cantons depuis la mi-février, 24'000 membres de la protection civile ont quant à eux participé à l'intervention coronavirus, surtout dans les services de santé. Leur engagement représente 300'000 jours de service. De nombreuses personnes ont participé à plusieurs interventions d'une durée de quelques jours à plusieurs semaines, selon l'Office fédéral de la population.

La protection civile a effectué la plupart de ses jours de service dans les cantons les plus peuplés, gravement touchés par la crise, à savoir Vaud (environ 70'000 jours de service), Genève (environ 40'000), Zurich (environ 32'000) et le Tessin (environ 12'000). En avril, au plus fort de la mission, environ 5000 membres de la protection civile étaient engagés chaque semaine.

La protection civile a renforcé et soulagé en premier lieu le personnel médical et soignant des hôpitaux et des EMS. Elle a assuré des tâches d’assistance, le triage des personnes, les contrôles d’accès, des travaux de nettoyage et de désinfection et la fourniture de matériel de protection. Ses membres ont aussi installé des hôpitaux d'urgence et mis en place des hotlines.

En faisant appel à la protection civile le 20 mars, le Conseil fédéral a mis à disposition un contingent de 850'000 jours de service au maximum jusqu'au 30 juin. Quelque 23 millions de francs ont été alloués à cette intervention.

(ATS)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
37 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Y. Lharent

01.07.2020 à 06:48

L’armée à la frontière lorsque tous les pays qui nous entourent sont confinés plus sévèrement que chez nous est un exercice de style! Pour l’aide, il y avait parfois conflit/ contradiction entre les gens de la santé au chômage et l’utilisation de l’armée pour certaines tâches

Mickaël

01.07.2020 à 06:32

N'allez pas trop loin, vous allez bientôt être rappelé!

Dubitatif

01.07.2020 à 06:30

On a pu lire dans les journaux que les services de santé n’était pas d’accord avec cette aide et qu’elle a favorisé le chômage de personne professionnelle. Action publicitaire de l’armée! Et le surplus des coûts n’est pas connu.