Actualisé 20.07.2020 à 12:19

GenèveFin de la grève chez XPO

Un accord a été trouvé entre le personnel licencié de l’entreprise située à Satigny (GE) et la direction. L’Etat avait dû jouer les médiateurs.

von
leo
Le débrayage avait débuté le 29 juin sur le site de XPO Logistics

Le débrayage avait débuté le 29 juin sur le site de XPO Logistics

dr

La trentaine d’employés de XPO Logistics à Genève n’est plus en grève. Le département de la sécurité, de l’emploi et de la santé (DSES) a annoncé lundi qu’un accord avait été trouvé entre l’entreprise américaine et son personnel. Celui-ci avait décidé d’entamer le 29 juin un mouvement social après l’annonce du licenciement des 31 collaborateurs du site de Satigny. Les travailleurs dénonçaient l’absence de plan social.

Soutenus par le syndicat Unia, les employés avaient sollicité l’intervention, début juillet, en tant que médiateur du conseiller d’Etat Mauro Poggia, chargé de l’emploi. Plusieurs séances ont permis d’aboutir à un plan social. Celui-ci tient compte de l’ancienneté, de l’âge et du taux d’activité de chaque collaborateur. Certains contrats seront aussi prolongés. «Sur cette base, il a été décidé de mettre fin à la grève», indique le DSES.

De son côté, Unia «se félicite du résultat obtenu dans ce dur conflit.» Le syndicat souligne que la médiation du DSES «a permis de retrouver un dialogue social devenu impossible depuis l’annonce de la fermeture du site de Satigny.» En mai, XPO Logistics avait annoncé devoir licencier après que son unique client, Le Fournil Romand S.A. (ndlr: les boulangeries Pouly), a résilié son contrat.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
1 commentaire
L'espace commentaires a été desactivé

Gréviste

21.07.2020 à 08:40

Et on nous dit dans ce journal que 40 pour cent des actifs sont étrangers , mais alors quant est-il des sans papiers font-ils aussi la grève ? et combiens sont-ils à l'aide sociale ? Alors combiens de ces travailleurs , quand ils ne sont pas en grève, travaillent réellement et payent des impôts .