Birmanie: Fin de la visite du chef du CICR
Actualisé

BirmanieFin de la visite du chef du CICR

Peter Maurer a achevé ce week-end la première visite d'un président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) en Birmanie.

Durant son voyage, Peter Maurer s'est entretenu avec le président birman Then Sein, dont le gouvernement a autorisé le personnel du CICR à reprendre ses visites dans les prisons du pays.

«Ma visite marque le début d'un nouveau départ à la fois dans nos relations avec le gouvernement du Myanmar et pour les activités humanitaires que nous menons ici», a déclaré M. Maurer, selon un communiqué de l'organisation publié dimanche.

«Le président Thein Sein a montré qu'il comprenait bien l'importance et la pertinence du caractère neutre, impartial et indépendant de l'action humanitaire du CICR au Myanmar et s'est déclaré déterminé à travailler avec notre institution. Le fait que le CICR sera en mesure de reprendre ses visites dans les lieux de détention la semaine prochaine illustre bien cette détermination», a affirmé Peter Maurer.

Durant sa visite d'une semaine, le président du CICR a donc rencontré le président birman, mais également les ministres de l'Intérieur, des Affaires étrangères et de la Défense. Il s'est aussi entretenu avec l'opposante Aung San Suu Kyi, du parti de la Ligue nationale pour la démocratie. Il a notamment aussi parlé aux présidents des deux chambres du Parlement et le président de la Croix-Rouge du Myanmar.

M. Maurer s'est par ailleurs rendu à Sittwe, dans l'État de Rakhine - en proie à des troubles depuis plusieurs mois - pour se familiariser avec la situation des personnes touchées par la violence intercommunautaire, précise aussi le communiqué du CICR. (ats)

Ton opinion