Petite «bombe dépressionnaire»: Craintes de débordement du Rhône et d’éboulements en Valais
Publié

Petite «bombe dépressionnaire»Craintes de débordement du Rhône et d’éboulements en Valais

Une forte dépression, actuellement en France, va entraîner un fort courant de foehn dans les Alpes et d'abondantes précipitations sur les versants sud des Alpes, entre vendredi et samedi.

A l'avant de la tempête Alex qui traverse la Suisse vendredi, un fort courant du sud doux et chargé d'humidité va repousser la limite des chutes de neige jusque vers 3000 mètres. Un avis de degré 4 a été émis pour le Tessin, l'Engadine et la région du Simplon, selon un communiqué de MétéoSuisse. Des cumuls de 100 à 150 mm de pluie pour la journée de vendredi sont attendus, avec localement des pics jusqu'à 200 à 250 mm, notamment dans le val Maggia.

Ces précipitations vont également déborder vers le nord avec des avis de degré 3 pour les Alpes valaisannes, le Haut-Valais et jusque dans les Grisons. Le gros des précipitations tombera entre vendredi midi et vendredi minuit, les cumuls sur 12h devraient aussi être très importants, probablement de l'ordre de 70 à 90 mm par endroits. Quelques orages pourraient venir se greffer.

Ces prévisions ont poussé les autorités valaisannes à prendre les devants. Le Canton et les communes se préparent à ces conditions météorologiques extrêmes et analysent la situation en continu. «Des débordements de cours d’eau ainsi que des éboulements sont à craindre, indique la police valaisanne dans un communiqué, précisant que le Rhône peut être impacté». Elle recommande à la population de limiter ses déplacements, d’éviter de se rendre en forêt, de ne pas s’approcher des rivières ainsi que du fleuve, de renoncer à filmer ou photographier les événement, tout en se conformant strictement aux ordres des autorités.

Violentes rafales et coupures d’électricité dans l’ouest

En France, 80’000 personnes étaient privées d'électricité dans le Morbihan après le passage de la tempête Alex, a annoncé la préfecture vendredi matin. Deux départements bretons sont placés en vigilance orange pour vents violent et pluie inondation.

Aux toutes premières heures de vendredi, les pompiers du Morbihan avaient déjà effectué «plus de 80 interventions», en particulier pour des chutes d’arbres ou d’objets, des toitures envolées, comme dans un collège à Vannes, ou des câbles électriques tombés à terre. En Loire-Atlantique, les pompiers ont réalisé 25 interventions depuis le début de la tempête.

Le vent, accompagné d’importantes précipitations, a frappé fort sur toute la région mais encore plus sur le Morbihan comme en témoignent les relevés de rafales dans la nuit de jeudi à vendredi: 186 km/h à minuit à Belle-Ile-en-Mer, puis 162 un peu plus tard, 157 à l’île de Groix, 135 à Sarzeau, sur le continent.

De son côté, la SNCF a annoncé que la circulation des trains serait interrompue entre Quimper et Rennes jusqu’en fin de matinée, vendredi. Des perturbations importantes sont également à prévoir dans les Pays de la Loire et en Nouvelle-Aquitaine, a indiqué la compagnie ferroviaire.

Dans le Sud et l’Est de la France, les Alpes-Maritimes ont été placés en vigilance rouge pour pluie et inondation. Douze autres départements restaient en vigilance orange pour orages ou pluie et inondation.

(ATS)

Ton opinion

286 commentaires