MWC Shanghaï: Fin de vie pour le bouton principal des mobiles
Actualisé

MWC ShanghaïFin de vie pour le bouton principal des mobiles

De nouveaux capteurs d'empreintes de Qualcomm devraient aider à la démocratisation des smartphones à l'écran sans bords.

par
man

Le bouton principal à l'avant des mobiles vit ses derniers jours. Qualcomm, fabricant américain de processeurs, a profité du Mobile World Congress de Shanghaï pour dévoiler de nouveaux lecteurs d'empreintes pouvant s'intégrer sous l'écran. Ils doivent favoriser les smartphones à écran sans bords, tendance apparue à la fin 2016 chez le chinois Xiaomi avec son Mi Mix, suivi notamment par LG, Samsung, ou encore le challenger Essential fondé par le père du système Android, Andy Rubin.

Celle-ci a comme avantage d'étendre la surface allouée à la dalle ou, à taille égale d'écran, de réduire le format de l'appareil. En contrepartie, le bouton principal, incluant le capteur biométrique, devait jusqu'ici être relogé à l'arrière du mobile, comme sur les Galaxy S8 et S8+ de Samsung.

Tandis que ce fabricant sud-coréen et son rival américain Apple se battent pour sortir le premier smartphone à capteur d'empreintes dissimulé sous l'écran, la firme chinoise Vivo les a devancés mercredi avec un prototype (version modifiée du smartphone Xplay 6 non prévue pour le marché) doté d'une telle technologie.

Il tire parti du nouveau dispositif à ultrasons de Qualcomm qui peut fonctionner à travers le verre, les écrans Oled et l'aluminium. Le site Mashable explique qu'une petite lenteur se fait ressentir, mais que le capteur est suffisamment rapide pour une utilisation quotidienne. Par ailleurs, ces nouveaux capteurs ne se limitent pas aux empreintes, mais mesurent aussi le rythme cardiaque et le flux sanguin, même avec les doigts mouillés.

Un tel lecteur d'empreintes est aussi pressenti sur l'iPhone 8 mais il ne serait pas produit par Qualcomm.

Ton opinion