Actualisé 22.04.2008 à 09:47

Fin du relais de la flamme olympique à Jakarta

Le relais de la flamme olympique a pris fin mardi à Jakarta. L'événement dans la capitale indonésienne a été confiné sous haute sécurité dans l'enceinte du stade national.

Le relais a été réduit au strict minimum, sur le plan spatial et temporel: débutant vers 14h10 locales (9 h 10 suisses), il s'est achevé à 15 h 30 (10 h 30 suisses).

Plus de deux mille policiers avaient été déployés pour tenir à l'écart d'éventuels manifestants, en petit nombre et qui n'ont pu s'approcher.

Le passage de la torche en Europe et aux Etats-Unis avait donné lieu à des incidents. A ce propos, le gouvernement chinois a salué mardi la lettre de soutien adressée la veille par le président français Nicolas Sarkozy à la sportive handicapée Jin Jing, symbole en Chine du fiasco de la flamme olympique lors de son passage en France.

L'escrimeuse de 27 ans, originaire de Shanghai, est devenue une «héroïne» pour avoir protégé la torche, dans son fauteuil roulant, face à des manifestants pro-tibétains, lors de son passage dans la capitale française le 7 avril.

La Chine a par contre fait part de son «fort mécontentement» après la décision de la ville de Paris de faire du dalaï lama son «citoyen d'honneur». Pékin estime qu'il s'agit d'une «grossière ingérence» dans les affaires intérieures chinoises.

Un porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères a appelé la France à «prendre des mesures concrètes pour sauvegarder les relations» bilatérales. A la suite des incidents lors du passage de la flamme olypique à Paris, plusieurs manifestations anti-françaises ont eu lieu en Chine. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!