Formule E: Fin prêt à mettre les volts dans les rues de Montréal
Actualisé

Formule EFin prêt à mettre les volts dans les rues de Montréal

Ce week-end, Sébastien Buemi tentera de conserver son titre dans le championnat 100% électrique. Duel serré en vue avec Lucas di Grassi.

par
Luc Domenjoz
Le pilote vaudois de 28 ans est en tête du classement avant les deux courses au Québec.

Le pilote vaudois de 28 ans est en tête du classement avant les deux courses au Québec.

Keystone

Sébastien Buemi y croit. Samedi à Montréal, c'est avec 10 points d'avance au classement que le Vaudois prendra le départ de la première des deux courses qui clôturent le championnat 2017 de Formule E.

Il y a deux semaines, en raison d'une collision de dates avec le Championnat d'endurance, le Suisse a manqué les deux épreuves de New York, au cours desquelles son éternel rival, Lucas di Grassi, a refait une partie de son retard de 32 points.

Alors que la saison du Vaudois s'était jusque-là révélée phénoménale, tout est donc à refaire. «Regarder les courses de New York sur mon ordinateur a été rageant, confie Sébastien Buemi par téléphone depuis Montréal. Les 10 points qui me restent, ce n'est quasiment rien. Je vais devoir faire le maximum samedi et dimanche, à fond, comme si on était au tout début du championnat…»

C'est la première fois que la métropole québécoise accueille la Formule E. Le tracé, en centre-ville, plaît au Vaudois: «La piste est très sympa, elle emprunte un large boulevard et monte dans le Vieux-Montréal. Le cadre est magique. Quant à l'asphalte, il devrait convenir à ma monoplace. Et il devrait faire chaud, on annonce près de 30 degrés. Il s'agira de gérer la température de la batterie autant que la consommation.»

Une bonne voiture et un moral à bloc: Buemi dispose de tous les atouts pour décrocher son 2e titre. Vu sa saison, il le mériterait largement. A suivre samedi et dimanche à 10 h du matin (heure suisse)

Ton opinion