Lausanne: Fini la garderie si maman ou papa ne travaille pas
Actualisé

LausanneFini la garderie si maman ou papa ne travaille pas

Dès la rentrée prochaine, les centres de vie enfantine ne seront plus accessibles aux nouveaux arrivants dont l'un des parents est au foyer.

par
frb
Keystone/Laurent Gillieron

Dans la capitale vaudoise, le manque de place en garderie est un thème politique depuis des années. Dès la rentrée prochaine, une mesure très concrète sera instaurée pour en libérer quelques unes. Les enfants dont l'un des parents ne travaille pas perdront la garantie d'avoir une place. Les nouveaux arrivants qui entrent à l'école obligatoire sont particulièrement concernés. Un courrier vient d'être envoyé aux familles concernées, révèle jeudi «24 Heures». «Ces enfants vont devoir quitter le lieu dans lequel ils avaient tissé des liens avec leurs pairs», ont déploré deux élues socialistes au conseil communal, mardi soir.

En janvier dernier, la Municipalité de Lausanne avait expliqué ses critères de priorité d'accès aux structures d'accueil. «La première concerne la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale, relevait-elle. Il est indispensable de s'appuyer sur un processus d'attribution des places documenté et commun à tous afin d'éviter les risques d'inégalité de traitement ou de favoritisme.» Mais au PS, on s'inquiète du contexte social dans lequel on laissera certains de ces enfants. Notamment auprès de parents à l'aide sociale ou suivis par le Service de protection de la jeunesse. «Les structures d'accueil peuvent faire entrer les enfants dans un cercle vertueux en palliant des carences éducatives», expliquent-elles. Le dossier sera débattu en Municipalité et lors du prochain conseil communal.

Ton opinion