Actualisé 24.11.2009 à 15:17

Ours atteint d'un coup de feu à BerneFinn s'est levé et semble hors de danger

L'ours Finn va mieux. Son état de santé s'est amélioré et sa vie ne semble désormais plus être en danger.

Le plantigrade bernois blessé samedi par balle a pu se lever pour se nourrir. Le sort de l'animal a ému une grande partie de la population suisse.

L'ours reste sous antibiotiques et un vétérinaire lui administre de puissants anti-douleurs. Mais ses chances de survie augmentent, a estimé le directeur du parc aux ours de Berne Bernd Schildger. La bête a été blessée alors qu'elle s'en prenait à un handicapé mental qui avait pénétré dans son enclos.

L'animal peut se déplacer plus facilement que la veille et semble aussi être plus attentif à son environnement. Les responsables du parc sont en contact avec l'Université de Berne pour décider d'une éventuelle intervention chirurgicale pour lui extraire des éclats du projectile disséminés dans son corps.

Réaction correcte

Le directeur du parc a répété que le policier a agi correctement en tirant sur l'ours. Ce geste a permis de sauver une vie humaine. La police cantonale bernoise a de son côté tenter de mettre fin à la controverse naissante sur l'usage d'une munition baptisée «stop» pour neutraliser l'animal.

Ce projectile ne transperce pas le blessé mais éclate dans le corps après l'impact. Il s'arrête dès qu'il rencontre un os par exemple. Ce type de munition a été introduit en Suisse en 2007 et n'est pas contraire au droit international, a expliqué la police.

Vague de sympathie

Le sort de l'ours Finn suscite une immense vague de sympathie, en Suisse alémanique tout particulièrement. Les internautes déposent des messages sur des blogs. Des centaines de cartes et de cadeaux s'amassent devant le nouveau parc aux ours. Et sans oublier de nombreux pots de miel.

La victime de Finn, un handicapé mental âgé de 25 ans, est toujours hospitalisée. La police comme les autorités judiciaires n'ont pas voulu donner davantage d'informations notamment sur les mobiles de son intrusion dans l'enclos. De nombreux témoins se sont spontanément annoncés à la police. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!