Genève: Firmenich licencie une vingtaine d'employés
Actualisé

GenèveFirmenich licencie une vingtaine d'employés

Le géant de l'arôme élague ses services généraux et son support informatique.

par
Jérôme Faas
Le roi du parfum emploie plus de 1300 personnes à Genève. Ici, le site de la Jonction.

Le roi du parfum emploie plus de 1300 personnes à Genève. Ici, le site de la Jonction.

«C'est rude. Ça fait des années que tu bosses dans cette boîte et on te jette comme un kleenex, du jour au lendemain...» Cet employé du leader du parfum ne s'attendait pas à perdre son emploi. Hier et mardi, la société s'est pourtant séparée d'une vingtaine de collaborateurs de l'intendance et de l'informatique.

Firmenich indique avoir conclu un partenariat avec ISS, leader mondial des services généraux. Les employés du «facility management» auront le choix entre «un transfert à des conditions identiques, un redéploiement interne ou la retraite anticipée». Quatre informaticiens se retrouvent en revanche sur le carreau.

Hier, le syndicat Unia n'avait pas été averti, la Chambre de commerce et d'industrie non plus. Sa porte-parole doute que le franc fort explique les licenciements. «Le secteur chimie-pharma était assez optimiste pour 2015. Je pense qu'il s'agit d'une politique d'entreprise.»

Ton opinion