Actualisé 06.08.2008 à 18:57

Flavia Rigamonti: «Je veux avant tout m'amuser»

La nageuse tessinoise disputera le 400 et 800 m libre à Pékin. Mais elle refuse de se mettre la pression.

A 27 ans, Rigamonti disputera ses troisièmes – et derniers, assure-t-elle – Jeux olympiques. Quatrième sur 800 m à Sydney puis décevante 13e à Athènes sur cette même distance, la Texane d'adoption ne veut pas se mettre sous pression à Pékin. Elle sait néanmoins pertinemment qu'un podium est à sa portée.

«Ce que l'on peut me souhaiter, c'est avant tout de prendre du plaisir. Je vais tout donner, mais je veux avant tout m'amuser», clame celle qui est la mieux placée pour offrir une deuxième médaille olympique à la natation helvétique, après celle conquise par Etienne Dagon à Los Angeles en 1984 sur 200 m brasse. Avant de nuancer: «Je ne vais évidemment pas dire que je me fous d'une médaille. Mais je ne veux pas que la quête d'un podium soit mon seul objectif. Cela doit rester des Jeux.»

La Tessinoise estime par ailleurs que les craintes concernant les conditions climatiques ressemblent tout de même à de la paranoïa. «Les journalistes ont toujours besoin de parler de quelque chose. A Athènes, ils étaient persuadés que les sites ne seraient pas prêts à temps, rappelle-t-elle. Nous étions à Singapour, et les conditions étaient similaires. Nous avons l'habitude de la chaleur. On verra bien comment nous nous sentirons dans deux semaines», conclut la meilleure nageuse suisse de l'histoire, qui estime tout de même que «beaucoup d'athlètes vont repartir avec de l'asthme».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!