Actualisé 23.10.2016 à 12:20

LNAFlorian Conz: «Il y a des soirs comme ça…»

Le LHC est allé chercher trois points importants, samedi soir à Fribourg (3-5), grâce à un réalisme qui a plu au No 61 de Malley.

de
Robin Carrel, Fribourg

Florian Conz à l'interview.

Dix-neuf tirs cadrés et cinq buts. Le Lausanne HC s'est montré froidement réaliste, samedi, dans l'antre de Fribourg Gottéron. Un succès qui vient bonifier le point obtenu la veille face aux ZSC Lions (2-3 tab). De quoi donner le sourire à Florian Conz, auteur du «game winning goal» de la soirée face à son frère Benjamin. Interview avec le sourire aux lèvres.

Qu'est-ce qui a fait la différence, ce soir?

C'est difficile à dire… Je pense qu'on n'a pas lâché prise. On a toujours voulu aller marquer ce but de plus. On voit que c'est ça qui nous a réussi. On n'est pas resté derrière, même si on savait que Fribourg est une équipe qui vient fort et qui joue beaucoup sur les émotions. Il fallait rester calme et on a fait la différence sur des petits détails.

Un beau week-end, malgré l'absence de Cristobal Huet...

On n'avait pas de craintes à avoir "Cami" dans le but. Je pense qu'il a fait un super boulot. On est content pour lui. Dans l'ensemble, c'est un bon week-end. On a quand même pris un point hier (ndlr: vendredi contre Zurich, 2-3 tab), aujourd'hui on en prend trois. On en avait pris deux mardi… C'est une semaine plutôt positive.

19 tirs, 5 buts… Un LHC très réaliste.

Il y a des soirs comme ça… Il faut prendre ce qu'on a. De temps en temps, tu shootes 45 fois et il n'y a rien qui vient. Et puis là, un peu moins de tirs, un peu plus de buts.

Et cerise sur le gâteau, vous marquez contre votre frère.

C'est toujours une petite fierté. C'est aussi toujours un petit truc dans la poche en cas de problème à la maison…

Comment allez-vous gérer ce déplacement en Coupe à Rapperswil?

C'est sûr qu'il va falloir gérer cette coupure du championnat. C'est un match de Coupe, on va le prendre comme un autre match. Il faut aller là-bas avec la volonté de gagner, de ne pas se relâcher. C'est clair que si on commence à se relâcher, il y aura un risque de blessure. On peut aller là-bas et perdre contre une bonne équipe de Rapperswil. Il va donc falloir être prêt et concentré pour ce match comme pour les autres.

Gottéron-LHC

Chris Rivera à l'interview.

Chris Rivera, attaquant de Fribourg

«Les situations spéciales ont fait la différence, je pense. Ils ont été meilleurs que nous et su faire le trou dans les moments clés. Ils ont réussi à mettre ces buts quand ça compte, à mettre des pucks aux buts, à les toucher... Voilà, bravo à eux. Les Lausannois ont été réalistes et ils le sont depuis le début. On le voit, ils marquent beaucoup de goals. Ils ont ce petit brin de chance, mais ils vont le chercher aussi. Il faut leur donner crédit. Ca fait partie du jeu. Malheureusement, ce soir, nous on n'a pas eu ce brin de chance qu'on avait eu jusqu'à maintenant, qu'on avait eu à Bienne vendredi.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!