Egypte: Hosni Moubarak malade: Flou autour de l'état de santé de Moubarak

Actualisé

Egypte: Hosni Moubarak maladeFlou autour de l'état de santé de Moubarak

Le médecin de Hosni Moubarak a démenti dimanche soir les informations selon lesquelles l'ancien président égyptien serait dans le coma après une attaque.

L'ex-président se trouve dans un état de santé «stable», a assuré dimanche le vice-ministre égyptien de la Santé Adel Adawi, alors que l'avocat du chef de l'Etat déchu cité par la télévision d'Etat avait auparavant annoncé qu'il était «dans un coma complet».

«L'état de santé de l'ancien président Moubarak est stable et il est toujours soigné dans sa chambre au 3e étage de l'hôpital international de Charm el-Cheikh», sur la mer Rouge, a dit M. Adawi à l'agence officielle Mena, voulant ainsi dissiper les incertitudes sur la santé de l'ancien chef d'Etat, dont le procès doit s'ouvrir le 3 août.

L'ex-chef de l'Etat, renversé en février à la suite d'un soulèvement populaire, est tombé «dans un coma complet après une détérioration subite de son état», avait annoncé dimanche soir la télévision officielle, citant son avocat, avant d'alimenter elle-même la confusion en publiant quelques minutes plus tard un démenti du directeur de l'hôpital.

«Le directeur de l'hôpital de Charm el-Cheikh dément que Moubarak soit dans le coma», pouvait-on lire sur un bandeau passant sur les écrans de télévision.

Une autre source médicale, interrogée par l'AFP sur ces annonces, s'est montrée plus nuancée : «Il semble qu'il y ait eu une certaine détérioration de son état de santé, mais les informations au sujet du coma ne sont toujours pas claires», a-t-elle déclaré.

Moubarak toujours en procès

Le procès d'Hosni Moubarak, accusé de corruption, ainsi que de la mort de manifestants au cours de la révolte contre son régime en janvier et février, doit s'ouvrir le 3 août.

Agé de 83 ans, l'ancien président est à Charm el-Cheikh, où il dispose d'une résidence, depuis son renversement le 11 février. Il a été admis en avril à l'hôpital international de cette célèbre station touristique sur la mer Rouge, à la suite d'un malaise cardiaque, et y séjourne depuis en détention préventive. (afp)

Ton opinion