Slovaquie-Suisse: Flüeler et Sprunger offrent la victoire à la Suisse
Actualisé

Slovaquie-SuisseFlüeler et Sprunger offrent la victoire à la Suisse

L'équipe de Suisse s'est imposée 1-0 après prolongation face à la Slovaquie pour le premier de ses deux affrontements face à l'équipe locale.

Dans la bucolique bourgade de Poprad, les Helvètes sont longtemps parvenus à contenir les assauts adverses grâce au brio du gardien Lukas Flüeler avant de passer l'épaule grâce à Julien Sprunger.

Après avoir passé le plus clair de son temps à défendre, la Suisse a profité des espaces pour faire la différence très rapidement dans le temps supplémentaire. Parfaitement lancé sur l'aile gauche, Thibaut Monnet a offert un centre parfait à Julien Sprunger qui a pu marquer dans le filet désert. «Le service était vraiment idéal, je n'ai pas eu besoin de faire grand chose à part mettre la canne», expliquait Julien Sprunger.

«L'entente est bonne»

Après une rencontre très moyenne à Hambourg, le duo s'est réveillé dans la fraîcheur de l'air slovaque. «En Allemagne, nous avions disputé notre première rencontre de la saison sous le même maillot et avons eu besoin de temps pour trouver nos automatismes, poursuivait le Fribourgeois. C'était déjà mieux cette fois-ci et ce but prouve que notre entente est toujours aussi bonne.»

Au moment où Julien Sprunger délivrait la Suisse à la 62e minute, Lukas Flüeler a enfin pu laisser éclater sa joie. Pour sa première sélection, le gardien des Zurich Lions a fêté un blanchissage mérité avec 39 tirs détournés et a confirmé la tradition des gardiens de talent qui existe en Suisse. Il y a un mois, Leonardo Genoni avait également été blanchi pour sa première sélection, à Mannheim contre l'Allemagne. «Je n'ai pas l'habitude de penser à ce genre de statistiques», remarque celui qui a déjà rendu deux copies parfaites en championnat de Suisse.

Calme olympien

Derrière son visage de poupon se cache un gardien extrêmement talentueux et diablement imposant devant son filet. Du haut de ses 192 centmiètres, le Zurichois ne laisse en effet que bien peu de place aux attaquants adverses pour trouver la faille. Et lorsque les Slovaques l'ont mis à contribution, il a à chaque fois répondu présent avec un calme olympien déconcertant pour un portier qui a fêté ses 20 ans en novembre. «C'est évidemment incroyable de réaliser un blanchissage, souriait-il. Mais je n'en avais pas fait une fixation durant le match.»

La tonne de travail défensif enfin accomplie, les Suisses ont eu bien peu de temps pour penser à attaquer le but de Jan Lasak. Le portier de Pardubice n'a eu que 13 tirs à contrer durant les 62 minutes de jeu. «C'était une rencontre extrêmement physique et la taille de la glace ne nous a pas favorisés», remarquait Julien Sprunger.

Petite glace

Il faut dire qu'à Poprad, la Suisse a joué sur la petite patinoire de Slovaquie (56 mètres par 26). «On ne nous avait pas prévenu que 300 mètres carrés avaient été supprimés depuis la saison passée», souriait Ralph Krueger. Ce 0-0 dans le temps réglementaire a quelque chose d?historique. Le dernier score nul et vierge dans un match de l?équipe de Suisse remonte en effet à 1997 et le championnat du monde du Groupe B face à la Pologne.

Les Helvètes n'ont pas le temps de se reposer sur leurs lauriers, puisqu'ils défieront à nouveau des Slovaques avides de revanche à Kosice, dès demain. La saison passée, les Helvètes avaient pris l'eau (2-6) et auront sans doute à coeur de sa racheter dans la magnifique Steel Arena, cadre du championnat du monde 2011. «L'aspect technique du jeu devrait plus avoir son importance car, une fois le puck contrôlé, les joueurs auront plus de temps pour en faire quelque chose», a prévenu Julien Sprunger.

Télégramme:

Slovaquie - Suisse 0-1 ap (0-0 0-0 0-0 0-1)

Poprad, Aquacity Hockey Arena. 3624 spectateurs. Arbitres: Baluska/Orszag; Vilach, Novak (Slq).

Buts: 62e Sprunger (Monnet) 0- 1.

Pénalités: 4 x 2' contre la Slovaquie; 7 x 2' contre la Suisse.

Slovaquie: Lasak; Vydareny, Granak; Malec, Svarny; Slovak, Kurdroc; Sterbak; Cibak, Surovy, Bartecko; Radivojevic, Ruzicka, Marcel Hossa; Nagy, Fabus, Kolnik; Gron, Bicek , Huna; Sersen.

Suisse: Flüeler; Blindenbacher, Bezina; Furrer, Seger; Diaz, von Gunten; Rytz; Lemm, Peter, Pluess; Reichert, Trachsler, Joggi; Sprunger, Sannitz, Monnet; DiPietro, Camichel, Wirz; Savary.

Notes: Tirs sur les montants: 11e DiPietro; 17e Gron. Bezina sort sur blessure (50e/dos).

(si)

Goran Bezina a été contraint de quitter la glace à la 51e minute. Le capitaine de Genève-Servette souffre du dos et sa participation à la deuxième rencontre contre les Slovaques est pour l'heure remise en question. Revanche demain à Kosice (Slo) (17h00).

Goran Bezina a été contraint de quitter la glace à la 51e minute. Le capitaine de Genève-Servette souffre du dos et sa participation à la deuxième rencontre contre les Slovaques est pour l'heure remise en question. Revanche demain à Kosice (Slo) (17h00).

Goran Bezina a été contraint de quitter la glace à la 51e minute. Le capitaine de Genève-Servette souffre du dos et sa participation à la deuxième rencontre contre les Slovaques est pour l'heure remise en question. Revanche demain à Kosice (Slo) (17h00).

Ton opinion