Web: Foire d'empoigne sur les cendres de Google Reader
Actualisé

WebFoire d'empoigne sur les cendres de Google Reader

Le lecteur de flux RSS ferme les portes ce lundi. Les services concurrents se bousculent au portillon pour lui succéder. Tour d'horizon.

par
man

Google Reader est l'un des derniers produits à avoir rejoint le cimetière du géant du web. Google arrête ce lundi son populaire agrégateur de flux RSS. Ses utilisateurs ont jusqu'au 15 juillet pour exporter leurs données vers un autre service, via Google Takeout. Passage en revue des principales solutions alternatives sur le marché.

Feedly est la plus populaire, à l'heure actuelle. L'outil gratuit rappelle le style magazine de l'agrégateur de contenus Flipboard, et dispose d'applications pour iPhone, iPad et Android, ainsi que d'un service en ligne. Il permet notamment d'organiser les flux RSS par dossiers et propose la migration des utilisateurs de Google Reader «en un clic».

Digg Reader est accessible gratuitement via un navigateur, et sous iOS depuis quelques jours. Il propose une interface classique très simple et des outils de partage.

AOL Reader, l'autre nouveau venu, présente une interface minimaliste proche de celle de Digg Reader. Ses utilisateurs peuvent s'y connecter via un compte Facebook, Google ou Twitter. Des apps pour iOS et Android sont prévues.

Netvibes, le pionnier français, a la particularité de proposer une vue lecteur de flux et une autre, «Dashboard», sur laquelle on peut mettre des widgets et organiser les flux différemment.

NewsBlur est une autre alternative assez complète, mais elle ne propose que 64 flux dans sa version gratuite.

Ton opinion