Kenya: Foirer ses photomontages, ça peut rapporter gros
Actualisé

KenyaFoirer ses photomontages, ça peut rapporter gros

Raillée par les internautes, à qui elle a voulu faire croire qu'elle était partie en voyage en Chine, une jeune Kényane a bénéficié du coup de pouce inespéré d'un chef d'entreprise.

par
joc
Les connaissances limitées de la jeune femme en matière de Photoshop lui ont valu les moqueries d'internet.

Les connaissances limitées de la jeune femme en matière de Photoshop lui ont valu les moqueries d'internet.

photo: Kein Anbieter

Sevelyn Kinya a passé des heures difficiles sur les réseaux sociaux. En février dernier, la Kényane a voulu faire croire aux internautes qu'elle était partie en voyage en Chine. Mais les photomontages qu'elle a créés en guise de preuve étaient tellement grossiers que les utilisateurs de Twitter se sont montrés impitoyables. Rien n'a été épargné à la jeune femme, qui a été la cible de détournements et autres passages sur Photoshop aussi mesquins que rigolos.

Une fois ces moments pénibles passés, Sevelyn refait parler d'elle, note Mashable. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la jeune femme a pu prendre une jolie revanche. Sam Gichuru, chef d'entreprise kényan, a en effet été intrigué par cette Kényane cible de tant de moqueries sur le web. «J'ai eu le sentiment que c'était une gentille personne qui était en train de se faire broyer par internet», raconte-t-il. L'homme a donc décidé de venir en aide à cette mystérieuse inconnue: il a lancé un appel sur sa page Facebook. «Au bout de 24 heures, j'avais déjà récolté assez d'argent pour financer son voyage, environ 1200 dollars, venant d'une bonne dizaine de personnes», se félicite le chef d'entreprise.

Du coup, Sevelyn a pu réaliser son rêve et poser, pour de vrai, devant la Grande muraille de Chine le 16 juin dernier. Et là, Twitter n'a rien trouvé à redire.

Ton opinion