delémont: Fonctionnaires jurassiens privés de sites inoffensifs

Actualisé

delémontFonctionnaires jurassiens privés de sites inoffensifs

Un nouveau filtre internet a été installé. Un site satirique crie à la censure.

par
Jacqueline Favez

L'accès à internet au sein de l'administration jurassienne fait de nouveau parler de lui. Après l'affaire des fonctionnaires qui surfaient sur des sites pornos, voilà que c'est au contraire l'accès trop restreint à certaines pages du web qui a été relaté mardi par Le Quotidien Jurassien.

Dès janvier, un nouveau système de filtre de sites dits «non professionnels» a été introduit. Et même si la mesure vient d'être prise, elle n'est pas liée à l'affaire des sites pornos révélée début mars. «Le projet a été validé au printemps 2008, et le nouveau filtre était en test l'été dernier, mais que sur quelques postes», explique Bruno Kerouanton, responsable de la sécurité informatique.

Le filtre semble des plus performant. Ainsi les fonctionnaires reçoivent désormais un message qui leur signale qu'ils ne sont pas autorisés à consulter telle ou telle page. Et, parmi elles, un site satirique jurassien, super-elector, qui s'est empressé de crier à la censure. «Absolument pas, poursuit Bruno Kerouanton. Ce site est hébergé sur le serveur blogspot.com, que nous avons classé comme non professionnel.»

Si l'ancien filtre exigeait une saisie manuelle des sites à exclure, le nouveau se fonde sur une liste établie par l'Université de Toulouse. «Gratuite, sérieuse et francophone», elle se met à jour automatiquement. «Mais si une adresse s'avère professionnellement nécessaire, nous la débloquons.»

Ton opinion