Genève – Fonctionnaires sous enquête pour des voyages et des repas
Publié

GenèveFonctionnaires sous enquête pour des voyages et des repas

Trois employés de l’Office cantonal des bâtiments sont prévenus d’acceptation d’un avantage.

Parmi les faits suspectés, les employés de l’Etat auraient notamment été invités dans des restaurants gastronomiques par des entrepreneurs qui souhaitaient obtenir des marchés.

Parmi les faits suspectés, les employés de l’Etat auraient notamment été invités dans des restaurants gastronomiques par des entrepreneurs qui souhaitaient obtenir des marchés.

Archives / LMD / Yvain Genevay

Des fonctionnaires genevois sont visés par la justice, révèle mardi «Le Temps». Trois agents de l’Office cantonal des bâtiments (OCBA) font l’objet d’une enquête administrative et ont été dénoncés auprès du Ministère public. Celui-ci a ouvert une procédure pour acceptation d’un avantage. Le conseiller d’Etat, Serge Dal Busco, chargé du département des infrastructures qui chapeaute l’OCBA, a alerté la justice il y a un peu plus d’une année.

Selon le quotidien, le magistrat a indiqué à ses collègues de l’Exécutif que ces fonctionnaires avaient bénéficié de prestations en nature de la part d’une dizaine d’entrepreneurs qui voulaient obtenir des marchés publics de gré à gré. Il s’agirait de voyages en Espagne et de repas gastronomiques. L’un des employés concernés, proche de la retraite, aurait reconnu les faits. Comme les deux autres prévenus, il a été libéré à la fin de son audition par le Ministère public la semaine dernière. Ils sont présumés innocents.

«Le Temps» rappelle que, selon la réglementation cantonale, des achats peuvent être faits par une procédure de gré à gré si le contrat est inférieur à certains montants: 100’000 francs pour des fournitures, 150’000 francs pour des services et 300’000 francs pour des constructions. Pour des achats plus élevés, il faut passer par un appel d’offres. L’acceptation d’un avantage est passible de trois ans de prison au maximum.

(leo)

Ton opinion