Procès à Lausanne: Fonctionnaires vaudois jugés pour corruption
Actualisé

Procès à LausanneFonctionnaires vaudois jugés pour corruption

Des fonctionnaires ayant fourni des informations confidentielles à un office de renseignements travaillant pour les gérances sont jugés à Lausanne.

par
Christian Humbert

Deux menus du jour et deux boîtes de chocolat: c'est tout ce que le patron d'une firme de recherche de renseignements à l'intention exclusive des gérances immobilières a offert à deux fonctionnaires des services sociaux et des impôts qui lui fournissaient des informations sur la situation des demandeurs de logements. Corrupteurs et corrompus sont jugés à Lausanne. Jugement cette semaine.

Il est visiblement usuel et aisé d'obtenir des informations confidentielles des services sociaux de la ville de Lausanne. Médecins, dentistes, gérances immobilières ont pris l'habitude de téléphoner pour connaître la situation d'assisté de tel ou tel demandeur d'appartement ou client de praticiens. Les fonctionnaires semblent répondre à ces demandes sans trop se poser de question.

C'est une fonctionnaire inculpée depuis septembre 2009 (suspendue mais payée depuis lors) qui a raconté que ses collègues faisaient de même. D'où sa surprise d'être traitée comme une criminelle – avec fouille au corps, nue au poste de police – après que son employeur ait déposé plainte.

L'affaire démarre après que le patron d'un office de renseignements économiques ne travaillant que pour les gérances, au tarif de 80 à 160 francs suivant la demande, ait signalé qu'un assisté social était en fait salarié d'une entreprise. Comment savait-il que x était aux services sociaux?, s'est demandé la commune. Il est alors apparu qu'il téléphonait souvent à Claire*, pour requérir des informations qu'elle lui fournissait sans difficulté.

Même attitude complaisante d'un fonctionnaire des impôts qui se gardait bien de réclamer 50 francs d'émoluments normalement encaissés pour chaque renseignement sur la situation fiscale d'un contribuable.

* nom d'emprunt

Ton opinion