31.07.2020 à 12:50

Tessin

Fonds 1MDB: un banquier condamné à une amende

L’homme chargé de s’assurer que la loi anti-blanchiment n’était pas violée, n’a rien signalé, malgré des opérations clairement suspectes. Il écope d’une lourde amende.

Le Tribunal pénal fédéral.

Le Tribunal pénal fédéral.

KEYSTONE

Un employé de banque écope d'une amende de 50'000 francs devant le Tribunal pénal fédéral. Il était accusé de violation de son devoir de communiquer dans le cadre du scandale du fonds malaysien 1MDB. Le jugement n'est pas définitif.

L'homme était responsable du respect des dispositions relatives à la lutte contre le blanchiment et du signalement des mouvements de fonds suspects au Bureau de communication en matière de blanchiment (MROS).

En septembre 2009, 700 millions de dollars ont été versés de manière inattendue sur le compte d'une société off-shore auprès de la banque. L'ayant-droit économique du compte était l'homme d'affaires malaysien Jho Low, aujourd'hui recherché par plusieurs Etats.

Soupçons

La Cour des affaires pénales estime que, durant la relation entre la banque et Jho Low, plusieurs évènements sont survenus qui éveillaient et renforçaient des doutes sérieux quant à des opérations de blanchiment. Or l'accusé n'a pas communiqué ces soupçons au MROS bien qu'il en avait connaissance.

Le tribunal a estimé que sa culpabilité est moyenne. Il a cependant atténué la peine d'un tiers en raison du temps écoulé depuis l'infraction. Le jugement intégral, qui n'est pas encore entré en force, sera publié prochainement sur le site du Tribunal pénal fédéral.

Le fonds souverain malaysien 1Malaysia Development Berhad (1MDB) a été victime de plusieurs détournements au profit, notamment, de l'ancien premier ministre Nadjib Rezak. Plusieurs institutions financières ont été mêlées à ce scandale. (arrêt SK.2019.55 du 28 juillet 2020)

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!