Valais: Fonds de solidarité pour les enfants très malades
Actualisé

ValaisFonds de solidarité pour les enfants très malades

Les députés ont décidé de venir au secours des parents dont les bambins sont gravement atteints.

Assurer son travail et les soins à son enfant gravement atteint n'est pas une sinécure. (Photo d'illustration)

Assurer son travail et les soins à son enfant gravement atteint n'est pas une sinécure. (Photo d'illustration)

photo: Keystone

Un fonds d'urgence devrait être créé en Valais pour secourir les parents salariés dont les enfants sont gravement atteints dans leur santé. Les députés valaisans ont accepté sans discussion une motion proposée par l'Alliance de gauche.

Les parents dont les enfants sont gravement atteints dans leur santé ne peuvent concilier leurs devoirs d'assistance et leurs tâches professionnelles, a exposé la députée Francine Zufferey Molina (AdG). A leurs préoccupations s'ajoute le stress d'une possible perte d'emploi, entraînant la détresse économique du ménage.

C'est pour quoi l'AdG propose de créer un fonds d'urgence, qui pourrait être sollicité par le biais des caisses de compensation pour allocations familiales. La motion a été acceptée tacitement par l'assemblée.

Moins de jours fériés pour la fonction publique

Le Grand Conseil valaisan a accepté de réduire le nombre de jours fériés des employés d'Etat. Aprement combattue par la gauche et le PDC, la motion PLR a passé la rampe avec 67 voix contre 56.

La loi sur le personnel accorde aux collaborateurs de la fonction publique valaisanne six jours et demi en plus que ceux officiellement fixés par le Conseil d'Etat, avec la possibilité d'en offrir encore quatre de plus. Cela correspond à un temps de travail de 10 à 15'000 heures, a dénoncé le député PLR Marcel Delasoie. En cette époque de restrictions budgétaires et dans la mesure où plusieurs services de l'Etat se disent débordés, ce temps de travail serait bienvenu, a-t-il argumenté.

Les députés PS ont rappelé de leur côté que les employés d'Etat fournissaient déjà un effort conséquent. Sans dotation supplémentaire, ils ont dû faire face à une augmentation massive de la population de 60'000 nouveaux habitants en très peu de temps, a relevé la députée verte Marylène Volpi Fournier.

La santé financière du canton s'avère bien meilleure que prévu, selon les nouvelles communiquées en début de semaine, a noté pour sa part le PDC Stéphane Veya. Il a fustigé les attaques systématiques voire dogmatiques du PLR contre la fonction publique. Ces arguments n'ont pas convaincu, puisque les députés, PLR et UDC en tête, ont voté en faveur de la motion. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion