Corruption: Fonds malaisien lié à la Suisse: démission collective
Publié

CorruptionFonds malaisien lié à la Suisse: démission collective

Le fonds souverain malaisien 1MDB deviendra au terme de son plan de redressement une coquille vide.

Le président du fonds 1MDB Arul Kanda a promis de faire le ménage.

Le président du fonds 1MDB Arul Kanda a promis de faire le ménage.

photo: AFP

Le conseil d'administration a présenté jeudi sa démission collective après qu'une commission parlementaire a dénoncé sa gestion et mis en cause son ancien directeur général. Le fonds souverain malaisien 1MDB deviendra au terme de son plan de redressement une société sans activité dédiée au remboursement de sa dette, déclare son président, Arul Kanda, cité par l'agence officielle Bernama.

La commission des comptes publics (CCP), dont les conclusions avaient été reportées à plusieurs reprises, a jugé «insatisfaisantes» les performances et les financements du fonds.

Le rapport parlementaire réclame en outre l'abolition du conseil de surveillance du fonds, présidé par le Premier ministre Najib Razak, et déclare que l'ancien directeur général de 1MDB, Azral Ibrahim Halmi, fera l'objet d'une enquête.

Reuters avait prédit en mars que ce fonds, qui croule sous les dettes et fait l'objet de plusieurs enquêtes internationales, deviendrait une coquille vide et serait dissous après avoir vendu la plupart de ses actifs afin d'honorer ses dettes.

Ancien directeur général blanchi

La direction de 1MDB assure dans un communiqué que ses comptes sont transparents et nie avoir transféré 2,6 milliards de ringgits (environ 630 millions de francs) sur les comptes bancaires personnels de Najib Razak.

Ce dernier a été blanchi en janvier par la justice malaisienne de tout soupçon de corruption et autres délits. Le procureur général a alors expliqué que les fonds transférés sur ses comptes personnels constituaient un cadeau d'un membre de la famille royale saoudienne et que la majeure partie avait été restituée. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion