Genève/Fribourg: Food-truck alimenté par de la viande frauduleuse
Actualisé

Genève/FribourgFood-truck alimenté par de la viande frauduleuse

Un contrôle des douanes à Genève en janvier a mis au jour un trafic de denrées alimentaires. Un Fribourgeois a ainsi importé illégalement 700 kilos d'aliments.

par
Julien Culet
1 / 4
Lors de la fouille d'un véhicule, les douaniers sont tombés sur 165 kilos de viande fraîche de poulet ainsi que 20 kilos de boeuf.

Lors de la fouille d'un véhicule, les douaniers sont tombés sur 165 kilos de viande fraîche de poulet ainsi que 20 kilos de boeuf.

Administration fédérale des douanes
L'auteur de l'importation illégale a expliqué qu'il avait été mandaté par son fils, traiteur itinérant, pour importer la marchandise.

L'auteur de l'importation illégale a expliqué qu'il avait été mandaté par son fils, traiteur itinérant, pour importer la marchandise.

Administration fédérale des douanes
Lors de leur perquisition au domicile du jeune homme, les douaniers ont découvert une plantation de cannabis dans une pièce.

Lors de leur perquisition au domicile du jeune homme, les douaniers ont découvert une plantation de cannabis dans une pièce.

Administration fédérale des douanes

Les gardes-frontière ont découvert 165kg de viande de poulet et 20kg de bœuf non déclarés dans la voiture d'un sexagénaire, le 27 janvier. C'est grâce à ce contrôle volant effectué à Chêne-Bourg (GE) qu'ils ont pu remonter jusqu'au fils du contrevenant, âgé de 31 ans, à qui les aliments étaient destinés. Les douanes ont communiqué ce jour, après des mois d'enquête qui ont permis de démonter un véritable trafic de denrées alimentaires.

Car lors de la perquisition effectuée chez ce trentenaire Fribourgeois, les inspecteurs de la Section antifraude douanière ont découvert des documents attestant qu'il n'en n'était pas à son coup d'essai. Au cours du seul mois de décembre 2014, l'homme a ainsi importé de France plus de 500 kilos de marchandises non déclarées, dont 100kg de viande et une grande quantité de boisson. «Tout cela était destiné à son commerce de traiteur itinérant de type food-truck», explique Alain Husson, chef du service pénal de la section. L'homme a admis les faits. Une pièce du domicile abritait également une culture de cannabis composée de 35 plants.

Père et fils se sont vus réclamer plusieurs milliers de francs de taxes douanières. Ils devront également s'acquitter d'une amende salée. La police fribourgeoise a été saisie concernant la découverte de drogue.

Ton opinion