Football: Football Leaks: la FIFA se défend
Actualisé

FootballFootball Leaks: la FIFA se défend

Le président Gianni Infantino voit dans les révélations de vendredi une tentative de déstabilisation de la part d'anciens membres de l'instance.

par
Sport-Center/nxp
Le président de la FIFA, Gianni Infantino, reste serein.

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, reste serein.

AP

LA FIFA a réagi samedi matin aux révélations nées des Football Leaks, lesquelles entachent la réputation d'intégrité de son président Gianni Infantino.

«Il y a quatre semaines, un groupe de journalistes a envoyé plusieurs centaines de questions, basées sur des e-mais internes et privés, ainsi que par d'autres biais, tous fournis illégalement par des tiers. Malgré le fait que nous ayons répondu de manière directe et honnête aux questions qui nous été posées, certains médias ont décidé d'ignorer la plupart de nos réponses et de détourner les faits, ainsi que la vérité, par volonté de discréditer la FIFA et de tromper leurs lecteurs. Ceci est une évidence», a estimé la FIFA, en préambule.

L'organe faîtier du football mondial a ensuite souligné les récents changements à sa tête, dont elle s'est dite «très fière». La FIFA était dans une «position désespérée en 2015», cherchant à «se remettre de décennies de négligence et de mauvais management». Ainsi, les nouveaux dirigeants estiment que ces «fausses rumeurs» sont le fruit de ceux qui ont été récemment évincés et qui agissent ainsi «par frustration» et pour «leurs propres raisons et servir leurs intérêts».

La FIFA estime ensuite qu'«aucun des articles contient quelque chose qui pourrait laisser croire à une violation des lois, des statuts ou des règlements». Il s'agit là d'un «progrès par rapport au passé». L'instance veut continuer à agir comme elle le fait depuis quelques temps et «ne pas se laisser distraire».

Ton opinion