23.10.2020 à 22:37

Ford Sierra Cosworth 4x4: une légende des années 1980

La présentation, en 1988, du successeur de la Ford Sierra RS Cosworth n’a pas manqué de décevoir certains fans, car tout comme la version 4x4 qui a suivi, le «nouveau» modèle était nettement plus civilisé et ordinaire. Il n’était, pour autant, pas moins sportif.

von
Bruno von Rotz
23.10.2020

En 1982, la première Ford Sierra faisait son apparition sur le marché, plus aérodynamique et plus moderne que la Ford Taunus, qui l’avait précédée. Très vite, il y a eu des versions sport avec la XR4i dans un premier temps, suivie de la CS Cosworth, qui offrait non seulement un moteur turbo de plus de 200 ch, mais également un imposant aileron arrière et une allure extrêmement sportive. La Sierra a été une première fois réactualisée en janvier 1987, puis une seconde fois en 1990.

Une propulsion pour démarrer

En février 1988, Ford a présenté une nouvelle Sierra Cosworth, qui se voulait beaucoup plus familiale et civilisée. Le grand aileron a laissé place à un exemplaire plus discret et des portières arrière permettaient un accès à bord plus facile à l’arrière. La nouvelle Sierra s’apparentait plus aux modèles de série que son prédécesseur, tout l’intérieur était pratiquement identique aux autres modèles, à l’exception des sièges Recaro et du volant en cuir.

À l’avant, l’ultrapuissante version Cosworth ne se distingue de ses petites sœurs que par les ouvertures de ventilation.

À l’avant, l’ultrapuissante version Cosworth ne se distingue de ses petites sœurs que par les ouvertures de ventilation.

Daniel Reinhard/www.zwischengas.com
L’aileron arrière de la Sierra Cosworth 4x4 de 220 ch est discret.

L’aileron arrière de la Sierra Cosworth 4x4 de 220 ch est discret.

Daniel Reinhard/www.zwischengas.com
Avec une vitesse de pointe de 240 km/h, elle était à l’époque l’une des berlines sport les plus rapides. 

Avec une vitesse de pointe de 240 km/h, elle était à l’époque l’une des berlines sport les plus rapides.

Daniel Reinhard/www.zwischengas.com

Version 4x4 avec catalyseur

En février 1990, Ford a finalement annoncé le lancement de la Sierra Cosworth 4x4, équipée d’un catalyseur, d’une grande importance pour des marchés comme la Suisse. De plus, la version 4x4 était également censée remporter des rallyes, ce qui était impensable sans transmission intégrale.

Ford ne s’est pas simplement contenté de combiner l’ancien moteur 2.0 litres à la transmission intégrale de la Sierra XR4i 4x4, mais a également réalisé un gros travail au niveau du moteur. Le résultat: une performance de 220 ch à 6000 tr/min, c’est-à-dire 16 ch de plus qu’auparavant, et ce malgré l’implantation d’un catalyseur US 83. Et comme le moteur était désormais beaucoup plus respectueux de l’environnement, la culasse a été peinte en vert au lieu de rouge.

La transmission quatre roues motrices provenait, comme pour la Sierra 4x4, de l’équipementier Getrag. À l’extérieur, les différences avec le modèle précédent étaient minimes. À l’intérieur aussi, la Cosworth 4x4 était basée sur les anciens modèles. La version quatre roues motrices avec catalyseur affichait un poids de 1327 kg au lieu de 1238 kg et le gain de puissance garantissait un passage de 0 à 100 km/h nettement inférieur à sept secondes.

Rapide, mais confortable

Une fois démarré, le moteur 2.0 litres ne permet pas d’ignorer que seuls quatre cylindres et un turbo sont à l’œuvre sous le capot. L’effet différé du turbo n’est que légèrement perceptible, en dessous de 3000 tr/min, il ne se passe pas grand-chose par rapport à ce qui nous est réservé par la suite. La conduite de la Sierra Cosworth ne nécessite que peu de changements de vitesses quand on ne cherche pas une accélération maximale. Le changement de rapports est un véritable plaisir, car le passage des vitesses se fait avec une grande précision.

Très agréable à conduire, la Sierra offre une visibilité panoramique et des dimensions compactes, d’un point de vue actuel. Les sièges sont confortables et offrent un bon soutien latéral, le volant en cuir est agréable au toucher. Pour éviter de se mettre en porte-à-faux avec la loi, mieux vaut tout de même garder en permanence un œil sur le compteur, car il ne faut que quelques secondes pour passer de 40 à 100 km/h.

Avec toute sa sportivité, qui profite également de freins à disques d’une haute efficacité, la Sierra reste une voiture familiale, avec beaucoup de place à l’arrière, un coffre d’une contenance de près de 420 litres et une charge utile d’environ 400 kg. En tant que fier propriétaire d’une Sierra Cosworth, nul besoin d’avoir peur de confier le véhicule à sa progéniture, car l’essai réussit du premier coup. Quiconque a déjà fait démarrer une voiture avec une clé de contact et sait ce qu’est un embrayage n’a pas besoin d’étudier le manuel d’utilisation.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!